Wolve – Sleepwalker (EP)

Publié: 14 août 2014 par sonsofmetalpat dans Chroniques Albums
Tags:, ,

Wolve - Sleepwalker coverWolve a vu le jour en 2013. Originaire de Paris, le groupe est composé de Julien à la guitare et au chant, d’Alexandre à la guitare, de David à la basse et enfin de Simon, derrière les fûts. Le combo vient nous livrer son premier album. Pourquoi le loup se décide t’il à sortir du bois ? Observons les réactions de la bête et restons sur nos gardes.

<br/>

Style : Rock progressif – Sortie : 2014

Style : Rock progressif – Sortie : 2014

L’artwork de la pochette se veut sobre, mais l’œil inquiétant que l’on perçoit sur ce fond bleu électrique, pourrait faire penser à un cliché volé de Wolverine. Un indice de plus qui nous plonge dans l’univers de Wolve qui veut que l’homme se mue vers son côté animal, au travers d’un voyage initiatique. Sorte d’Into The Wild musical, en d’autres mots. The Tall Trees vient ouvrir l’épopée de manière assez mélancolique, guitare acoustique et voix semblent se frayer un chemin au travers du néant. Le parallèle avec le film de Sean Penn prend tout son sens avec cet album concept. Les six titres sont autant de chapitres d’un road movie initiatique que l’on traverserait au gré des sentiments du moment, alternant une certaine forme de douceur et de sentiments nettement plus colériques, comme sur Cassiah. Ce titre sent le cerveau humain mis à nu comme rarement. On ressent de l’émotion. Des émotions équivalentes à celles que l’on connait tous dans des moments de moins bien. Où l’on peut passer d’un état euphorique à la plus grande des tristesses, voire de la détresse. Des arpèges, de la mélodie, une voix off, du son plus lourd, ce sont là nos émotions mises en musique. Ocean, le titre suivant, s’inscrit également dans la veine du précédent, toujours basé sur une musique progressive, le sentiment planant du titre précédent perdure au travers du chant notamment et qui s’illustre tout au long de l’album. Moins facile d’accès que Cassiah, il demandera plusieurs écoutes pour s’approprier son essence. Countdown se veut beaucoup plus court et traverse l’opus tel une comète, on n’en capte que la lumière mais guère plus. Colors Colapse retrouve le chemin lancinant des trois premiers morceaux. Il faut s’imaginer perdu au milieu de je ne sais quel paysage de l’Alaska ou du Yukon pour saisir le décor qui sied le mieux à cette musique intéressante et assez riche dans son ensemble. L’ultra mélodique ne fait pas tout non plus et au fur et à mesure des titres, on aimerait voir ce rite initiatique prendre fin, voir la chenille achever sa métamorphose, voir l’être humain se changer définitivement, mais l’être humain devait être un hippie resté bloqué à ses souvenirs de Woodstock, car le cerveau répond de manière assez lente. Sleepwalker vient clore le voyage et même s’il se montre dans la lignée de ces prédécesseurs, il affiche une sonorité, un chant et une tonalité quelque peu différente. Il reste à évoquer la production qui, dans son ensemble, se révèle être de bonne facture, les instruments se distinguent aisément les uns des autres, le mixage est sérieux. Il manque juste un soupçon de puissance à l’ensemble pour se montrer presque parfait.

Wolve compte à son actif, avec son premier rejeton, de quoi pouvoir espérer et croire en ses capacités. Ce voyage très cérébral ne sera peut-être pas du goût de tous, mais il règne globalement une certaine idée du rêve et de l’évasion sous toutes ses formes. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cette galette est à écouter quand on ne se sent pas au mieux de sa forme. Ce disque est le parfait partenaire lorsque l’on cherche des réponses.

Tracklist :

  • The Tall Trees
  • Cassiah
  • Ocean
  • Countdown
  • Colors Collapse
  • Sleepwalker

Pat

www.facebook.com/wolveofficial

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s