[Avant-première] : Ecoute de Siren Charms, nouvel album d’In Flames

Publié: 28 juillet 2014 par F4R537KTP09 dans Chroniques Albums
Tags:, ,

Siren Charms coverComme vous le saviez certainement, au Hellfest, il n’y a pas de temps pour s’ennuyer et encore moins pour faire des choses ennuyeuses. Une avant-première exclusive destinée aux journalistes fut proposée en zone presse du festival, afin de nous faire découvrir le petit dernier des In Flames, plus d’un mois et demi avant sa sortie officielle ! C’est donc non sans une certaine joie que nous nous y sommes présentés.

<br/>

<br/>Siren Charms cover

Étrangement, il y avait assez peu de monde en salle de conférence pour cette avant-première. Le représentant d’Epic Records, le tout nouveau label du groupe, s’avance vers nous, souriant. Il nous annonce que c’est le tout premier album du groupe signé par une major et le onzième opus dans la déjà longue série des disques des Suédois. La sortie officielle est annoncée pour l’Europe le 5 Septembre de cette année et le 9 Septembre pour les Etats-Unis. Le tout a été enregistré aux Hansa Studios en Allemagne, qui n’est rien d’autre que le studio où sont passé U2 et David Bowie, pour ne citer que les moins connus. Nous nous attendons donc à quelque chose de monumental, niveau enregistrement. Il nous est demandé de ne pas utiliser de quelconque appareil afin de mémoriser quoi que ce soit de l’album. Le secret se devant d’être bien gardé. De fait, le représentant du label qui traite l’album comme un bijou, étant donné le soin qu’il apporte à sa manipulation, nous garde à l’œil, telle une sentinelle aux aguets.

Environ une heure s’écoule entre le début de la première piste et le silence final. Nous sommes à la fois surpris, enthousiastes et mitigés. Quelques journalistes peu scrupuleux sont passés, ont écouté cinq minutes et sont repartis. D’autres ont paru attendre quelque chose et se sont éclipsés. Mais nous savions ce que nous étions venus chercher et pour vous, nous avons écouté l’intégralité du disque.

Comme l’on pouvait s’y attendre, l’enregistrement est monstrueux. Ceux qui ont déjà jeté une oreille sur Rusted Nail et Through Oblivion, les deux morceaux mis à disposition en attendant la sortie de l’intégralité de l’album, savent de quoi nous parlons. Cette qualité ne fait défaut à aucun moment. Chaque instrument se détache clairement de la masse sonore de l’ensemble sans prendre le dessus ou gêner les autres. La voix est magnifiquement mise en valeur. Le mixage et le mastering sont tout aussi exceptionnels. En bref, une production sans faille et un son qui fait honneur au studio d’où il vient.

Parlons des compositions, maintenant. Ceux qui furent déçus par l’écoute de Rusted Nail et Through Oblivion ne seront pas forcément heureux de l’apprendre, mais la totalité de l’album suit la même ligne directrice. Bien entendu, chaque morceau est différent. Nous passons d’ambiances obscures et lentes à des riffs parfois saccadés, du binaire au ternaire, du clair au gros saturé sans concession. Cependant, ceux qui s’attendrait à du In Flames bien violent sur toute la longueur, à du growl non-stop, ou juste à de l’ancien In Flames, seront déçus. Pourtant, ne perdez pas espoir. Au fil de l’écoute, une unité particulière se fait jour, une idée, un concept évolutif. Le groupe est en train de changer et ce n’est pas pour le pire. Le tempo s’est sensiblement ralenti, certes. Anders Friden (chanteur) chante davantage en voix claire, certes encore mais quelle voix claire, tout de même ! Les guitares et la batterie vont moins rapides mais le tout sert une musicalité que nous ressentons comme accrue. La musique prend globalement plus aux tripes, se charge davantage d’émotions qu’auparavant  Il y a définitivement des relents Pop qui surgissent et ce son énorme, écrasant, d’une propreté incroyable, paraît trop disproportionné pour n’être que de la vulgaire « Pop ». Le groupe nous prend tous à contre-pied et va là où peu l’attendait, certainement. Il avance vers l’introspection, dans un univers qui, semblant plus calme, est en fin de compte plus rageur dans le fond, plus rentré et surtout plus réfléchi. Cet album marque un tournant historique et servira certainement de passerelle entre le In Flames ancien et le In Flames nouveau. Le résultat actuel est déjà très bon, même s’il ne remportera pas, dans un premier temps, une adhésion totale, notamment des fans puristes du groupe. Mais l’évolution est ainsi et passe par le changement. Cependant, les racines du groupe sont bien présentes et tout à fait audibles. Nous y trouverons également des influences un peu plus « modernes » avec des incursions Djent et Math-core par moments, sans que cela ne vire ni à la caricature, ni au plagiat. Juste un soupçon de cet ingrédient dans une recette déjà bien rodée.

Cette avant-première fut pour nous très instructive et utile. Et loin de nous éloigner ou de nous faire éprouver une quelconque rancœur, nous ressentons le passage d’In Flames à un niveau supérieur. Un véritable choix artistique qui, comme tout choix artistique délibéré, ne suscitera pas que de l’amour ou des effusions de joie. Pourtant, nous vous incitons, amis lecteurs, à laisser sa chance à votre groupe fétiche car à s’y bien pencher, cet album figurera parmi les meilleurs de la formation. Et pourtant, il y en a déjà dix de sortis. Il nécessitera juste une écoute plus posée, certainement, un peu plus de temps. C’est à cela que l’on reconnaît la qualité d’un travail donné. Pour nous, c’est tout vu. Le 5 septembre, nous avons déjà un achat de prévu.

F4R537KTP09

Tracklist :

1. In Plain View
2. Everything’s Gone
3. Paralyzed
4. Through Oblivion
5. With Eyes Wide Open
6. Siren Charms
7. When The World Explodes
8. Rusted Nail
9. Dead Eyes
10. Monsters In The Ballroom
11. Filtered Truth

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s