Gravity – Eutheria (Album)

Publié: 22 mai 2014 par F4R537KTP09 dans Chroniques Albums
Tags:,

Gravity - Eutheria coverEn l’année de grâce 2009 dans la région de Montpellier, cinq personnes d’horizons différents décident d’unir leur force pour lutter contre la gravité qui nous maintient au sol et nous empêche de nous envoler. Gravity venait de naître et ils avaient déjà l’intention de le faire savoir au monde. Comment ? Simplement en nous préparant des compositions dignes de ce nom. Ils sortirent d’abord un premier album intitulé Syndrome et tournèrent plus que convenablement en nos contrées françaises, réalisant des partages scéniques efficaces et remarqués, entre autres pour Zuul FX et Betraying The Martyrs pour ne citer qu’eux. Fort de cette expérience et toujours décidé à en découdre sur scène et en studio, le second album vit le jour en novembre 2012 afin de combler nos oreilles d’un manque.

Gravity - Eutheria cover

Genre : Death mélodique – Sortie : novembre 2012

<br/>

Précisons pour commencer que nous n’avons eu à nous mettre sous la dent que la version digitale et que nous ne pourrons décrire que succinctement la pochette du disque avec l’illustration principale. Le nom du groupe est écrit en gros et en rouge au beau milieu plutôt en haut, flanqué du titre du disque un peu plus discrètement en dessous. L’image nous représente une ville qui semble en flammes sur fond de ciel couleur béton. Assez simple et sujette à diverses interprétations, cette pochette laisse songeur, dans le sens positif du terme. Nous passons ensuite rapidement à l’écoute. Première remarque : la production est impeccable et le son ne souffre d’aucune lacune notable. Si nous voulions chipoter, nous dirions peut-être que la voix est mise un peu trop en avant, et encore. Les guitares sonnent comme il faut malgré une tessiture large partant du Fa# grave de la 8 cordes en allant dans les aigus plus classiques, le tout sans perte de volume ni de qualité. Donc, un bon enregistrement et du bon matériel derrière, le tout se faisant oublier agréablement à l’écoute pour nous laisser apprécier comme il se doit l’ensemble instrumental et vocal offert par le groupe. La basse se pose comme un support efficace et se laisse entendre dans le mix, ce qui est très positif. La batterie carrée martèle des rythmiques pas toujours simples avec aisance et contribue au tout sans faillir. Enfin, la voix d’Emilie nous transportera à sa façon particulière dans différents univers, partant du growl bien gras, quasi viril en passant par des parties claires mélancoliques et justes, chargées d’émotions. Le chant est de plus assumé dans un français scandé, sans choquer personne. Le style du groupe est difficile à définir, ce qui ressort définitivement comme un bon signe. En effet, nous pourrons trouver un peu de tout au détour de chaque morceau et au fil des ambiances distillées ici. De l’Indus au Djent en passant par du Death mélodique, du Gothique et du Heavy. Il sera cependant difficile sur certaine parties de ne pas penser à Gojira, sur d’autres à Tesseract et sur d’autres encore à In Flames. Cependant, ceci s’intègre parfaitement dans l’ensemble, suivant la logique propre du groupe qui surprend déjà par sa maturité.

Eutheria sera donc un album qui vous prendra par les sentiments en vous remuant les tripes et en vous poussant à agiter la tête. Pour autant, la musicalité de Gravity est l’une de ses plus grandes qualités. Nous avons plus qu’apprécié les émotions qui ressortent et la sensibilité mise en œuvre. Le message passe et nous ne manquons pas d’être touchés. Il se peut que nous ayons cru que ce type de musique pouvait être violent et gratuit. Mais pas ici. Rien n’est gratuit. Des titres des morceaux en grec ou en latin, en passant par le français qui nous rappellent les diverses origines de la langue utilisée par elle-même, tout comme l’origine de la gamme tempérée utilisée pour composer la musique. L’origine oui, toujours présente ici. De la même façon, les références aux diverses influences ne sont pas masquées et bien revendiquées. Nous ne pouvons que vous recommander de vous laisser porter par la musique de Gravity. Vous pourrez oublier l’espace de quelques instants où vous êtes et la voix d’Emilie vous guidera au travers un monde sombre et brûlant à la fois. À ne pas manquer.

F4R537KTP09

Line-Up :

  • Emilie : chant
  • Alex : guitare rythmique
  • Mathieu : guitare soliste
  • Richy : batterie
  • Tim : basse

Tracklist :

  • Prologue
  • Asphalte
  • Seisma
  • Ourea
  • Emphase
  • L’écorce
  • Inlandsis
  • Arkham (part 1)
  • Arkham (part 2)
  • Ravage
  • Circenses
  • Aeternam
  • Le 13ème Cercle

Facebook : https://www.facebook.com/Gravitymetal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s