Metal Fest Volume 3, le 10 mai 2014 à Laize

Publié: 16 mai 2014 par metalkouni dans Lives Reports
Tags:, , , , , ,

FIRST TRY-20140510-003Me voici rendu une nouvelle fois au Metal Fest, un an après la seconde édition. Pour ce troisième volume, Hard N’ Rock Asso affronta de nombreux écueils jusqu’à la dernière minute. L’annulation inattendue de Coredump donna un coup de stress à l’équipe de bénévoles qui ont finalement réussis à convaincre les Alsaciens de Spitback de venir. Le Hardcore sera bien représenté ce soir avec des groupes comme First Try. Des surprises seront de la partie mais aussi des déceptions.

INSIDE DOWN-20140510-004Inside Dawn

La soirée est lancée avec le groupe mâconnais Inside Dawn. Le Néo Metal alternatif de cette formation est plutôt efficace. Le duo de chanteurs dynamise bien l’ensemble, les musiciens sont très impliqués et appliqués. Seul le guitariste reste un peu en retrait, aussi bien scéniquement qu’au niveau du son. Le bassiste est probablement le plus énergique, ce dernier réalisant plusieurs sauts et mettant beaucoup d’énergie dans ses lignes de basse. Les compositions sont inspirées et bien pensées. On ne s’ennuie pas un instant. Le groupe nous présente son premier album, Wakin’ Time, récemment disponible. La plupart des titres sont des mid tempos assez groovy, variés et entraînants. Une très bonne prestation qui ouvre de belle manière cette troisième édition.

<br/>

IMPAKT-20140510-003Impakt

Il est presque 21 heures lorsque Impakt, venu de Bourg-en-Bresse, s’installe sur les planches devant un public… Absent. Car oui, pour parler franchement, l’affluence pour ce Volume 3 est tout simplement faible. Je ne compte qu’une cinquantaine de spectateurs (les membres des autres groupes soutenant les collègues sont intégrés dans ce calcul) et la plupart du public reste fortement en retrait de la scène. Pas de quoi décourager les jeunes membres d’Impakt qui va nous livrer dans quelques minutes une excellente prestation. Il ne faut pas se fier au physique d’adolescent des musiciens, ils sont très au point techniquement et savent composer un Heavy Metal original. Durant chaque chanson, nous pouvons sentir la masse de travail abattue pour atteindre un tel niveau de jeu. Pas ou très peu d’erreurs, un chant juste, des soli complexes et un rythme soutenu. Ce groupe laisse véritablement une très forte impression aux spectateurs. Pour vous dire, la partition la plus simple jouée par cette formation ressemble à la chanson Mother Russia du groupe Iron Maiden (sur l’album No Prayer For The Dying, 1990). Vous l’aurez compris, Impakt est un très bon groupe. Seul reproche à faire mais cela viendra en son temps et avec l’expérience, le groupe est très statique et les musiciens regardent plus leurs instruments que le public. Pour le final, Impakt invite Chris, chanteur du groupe Drift, à monter sur scène pour chanter en duo For Whom The Bells Tolls de Metallica. Si le début partait bien, notamment l’intro à la basse, les choses s’aggravent lorsque le chanteur d’Impakt fait une blague à Chris, laissant se dernier gérer seul tous les couplets. Une bonne blague entre amis, histoire de finir la prestation sur une ambiance détendue.

 

IMPAKT-20140510-002 IMPAKT-20140510-004

<br/>

FIRST TRY-20140510-003First Try

Place maintenant au Hardcore très énergique de First Try. Les Lyonnais ne sont pas venus pour faire de la figuration et dès le premier titre, les deux chanteurs sautent de la scène pour se rapprocher des spectateurs dans la fosse. Très rapidement, un mosh pit se met en place et quelques-uns pratiquent le « air-karaté », transformant le devant de scène en une zone dangereuse pour les dents. Sur scène, le groupe déploie une énergie phénoménale, en particulier les vocalistes et le guitariste. La section rythmique est moins démonstrative mais tout aussi efficace et rapide. Les titres s’enchaînent à un train d’enfer et plus on s’approche de la fin, plus les chanteurs prennent du temps pour reprendre leur souffle avant d’entamer un morceau encore plus féroce que le précédent. Le groupe ne nous laisse pas vraiment de répit, les deux leaders arpentent sans cesse la fosse et invitent les spectateurs à se déchaîner  L’ambiance est mise, l’interprétation des titres est carrée, le son bien réglé et puissant. Que demander de plus à ce groupe qui à l’air d’être né sur une scène ? Pas grand chose, à dire vrai. First Try maîtrise son sujet et leur charisme nous oblige à rester focalisé sur eux. Les titres ravageurs de First Try chauffent la salle comme il se doit, avant l’entrée en scène de Spitback, quelques minutes plus tard.

<br/>

SPITBACK-20140510-003Spitback

Descendu des terres alsaciennes en remplacement de Coredump, Spitback a bien l’intention de nous laisser une très forte impression. Ça commence très fort avec un titre très percutant et Jay (chant) sautant dans la fosse. Une fois encore, les fervents pratiquants du « air-karaté » vont s’en donner à cœur joie. Chaque chanson de Spitback est taillée pour le live, avec de nombreux changements de rythmes, des refrains accrocheurs et des riffs féroces. La performance des Alsaciens est impeccable au niveau technique, même si nous avons parfois du mal à distinguer les deux guitares d’Alexis et de Chris. La section rythmique est solide avec Léa (basse) et Max qui se démène sur son kit de batterie. Le single Brotherhood fait un carton et le concert provoque un mosh pit dans la fosse. Spitback devient une sorte de bulldozer du Hardcore, défilant à 200 km/h dans une foule. Le public est complètement captivé et nombreux sont ceux qui se mettent à headbanguer ou taper du pied. Les Alsaciens ne laissent personne indifférent tant leur hargne et leur volonté de bien faire sont grandes. Un sans-faute de la part de ce groupe talentueux et prometteur. Nous avons hâte de les voir un jour sur une grande scène. Au Hellfest, peut-être ? Ce serait mérité.

SPITBACK-20140510-005 SPITBACK-20140510-007 SPITBACK-20140510-006SPITBACK-20140510-002

<br/>

QUINTESSENCE-20140510-010Quintessence Of Versatility

Nous arrivons à la fin de ce Metal Fest Vol. 3 et c’est le groupe de Deathcore Quintessence Of Versatility qui se charge d’y mettre un terme. Les Bretons prennent leur temps pour installer leur matériel mais l’attente en vaudra largement la peine. Très brutal, le concert de QOV va bouleverser de nombreuses cervicales. Le quintet donne toute son énergie dans sa prestation et occupe bien la scène. Nous ne savons plus trop où regarder tellement il se passe des choses. Essayons d’y mettre de l’ordre. D’abord, le chanteur Guillaume qui met tout le monde d’accord avec ses performances vocales. Ses growls sont puissants et bien maîtrisés. Ensuite, le bassiste Nours, très actif et s’occupant des backing vocals. Ce musicien aussi imposant qu’impressionnant est clairement le centre d’intérêt. Toujours en mouvement et souriant, son charisme n’a d’égal que l’immense plaisir qu’il prend à jouer devant nous. N’oublions pas Wally à la batterie, dont les bras doivent souffrir au terme d’un concert. Quant aux guitaristes Florian et Valentin, ils excellent dans l’interprétation de riffs rapides et précis. Bref, pas grand-chose à reprocher, voire rien du tout tellement le concert est plaisant à regarder et les erreurs sont rares et pardonnables. À ce niveau-là, difficile de faire la fine bouche. Nous avons un excellent groupe devant nous alors, profitons-en. Le final sera un très grand moment de partage puisque QOV invitera les membres des autres groupes et Chris de Drift à venir faire un boeuf sur scène. On ne pouvait espérer mieux pour qualifier la vraie raison de la musique et du Metal Fest : se retrouver entre amis et partager notre passion. La conclusion parfaite d’un concert parfait.

QUINTESSENCE-20140510-007 QUINTESSENCE-20140510-003QUINTESSENCE-20140510-009

Le Metal Fest Vol. 3 est terminé. Bien que le nombre de spectateurs ne soit pas à la hauteur des attentes et des efforts de l’association, la qualité du plateau aura été une fois de plus exempt de tout reproches. C’est triste qu’un tel évènement, même s’il n’est hélas pas le seul, soit boudé par le public. Quoiqu’il en soit, chez Sons Of Metal, nous espérons vivement que les bénévoles ne vont pas perdre leur motivation et nous concocter un Volume 4 tout aussi alléchant. Bon courage à eux !

Merci à toute l’équipe Hard N’ Rock et les bénévoles pour leur accueil et leur professionnalisme. Merci aux groupes, les techniciens de la salle et aux personnes qui ont fait le déplacement. Keep on rockin’ !

Kouni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s