F.O.A.D – The bringer of Death – (Album)

Publié: 24 avril 2014 par sonsofmetalpat dans Chroniques Albums
Tags:,

FOAD - The Bringer Of DeathF.O.A.D voit le jour un certain 8 janvier 2009, dans la ville de Lyon. Le groupe n’en est pas à son premier coup d’essai car il s’est déjà montré remuant en sortant sa démo Fuck Off And Die en 2009, puis un premier EP Remorse… Is For The Dead, en 2011. Il nous revient avec son album The Bringer Of Death, sorti chez  M&O Music, histoire de tester notre capacité à résister, ou non.

<br/>

Style : Death Metal, Thrash Metal – Sortie 31 mars 2014

Style : Death Metal, Thrash Metal – Sortie 31 mars 2014

Avant de se plonger dans cet album et d’en étudier ses tripes, arrêtons-nous un instant sur la pochette. Un dessin de qualité faisant penser à une sorte de Sauron qui en aurait eu marre de Golum et de toute sa clique dont il se serait débarrassé, afin de tout balancer par lassitude en lâchant un vibrant  « Fuck off and die » à tous ces pénibles jonchant son chemin. L’artwork n’est pas sans rappeler non plus les non moins réussies couvertures de Molly Hatchet. Une pochette très réussie, donc. Côté musique, une bonne préparation physique s’avère nécessaire avec échauffement musculaire, tout spécialement du côté de la nuque. Les titres proposés transpirent le Thrash, Death et Hardcore, et sont construits à coups de riffs presque sans égal, écrits pour anéantir. Mais aussi de rythmes syncopés dont la puissance peut envoyer votre tête à même le sol en moins d’une seconde. La densité d’un titre comme Unfaded Flower est purement impressionnante. Un autre exemple ? Le titre S(M)D est très court mais c’est une boucherie qui ferait passer les massacres des Khmers rouges pour une petite querelle de cour d’école. Le morceau fait penser à ce que S.0.D en son temps avait écrit sur son album Speak English Or Die. Côté vocal, c’est aussi une déferlante qui s’abat sur nous. Un chant puissant, guttural comme il faut et qui fait preuve d’une rare régularité. Ecoutez Umm Qsar pour vous en rendre compte. C’est parfait. Les morceaux Colossus Down, Deadman’s Walk, Room 8 et surtout le fantastique (We Are) The Dead Alive sont de véritables concentrés de hargne frisant la démence. Ajoutez à tout cela une touche d’humour avec El Paseo Del Hombre Muerto, sorte de morceau qui aurait pu servir de bande son à un cartoon de Speedy Gonzales et vous avez là un album complet. Complet aussi parce que le son et la production de cet album s’avèrent de très bonne facture. Du travail bien fait.

Quant un groupe comme le fait F.O.A.D dégage autant d’énergieque de sincérité, quand des musiciens  comme ces gars-là mouillent le maillot et ne trichent pas, le chemin leur est ouvert et ils peuvent voir loin. C’est un très bon album qui nous est offert ici, et vous ne devez absolument pas le manquer. Ce serait là une énorme erreur.

 

Tracklist :

  • Deathbringer
  • Colossus down
  • Morituri te salutant
  • S(M)D
  • Deadman’s walk
  • Room 8
  • Unfaded flower
  • No way out
  • Seven hundreds of us were missing
  • Umm qasr
  • (we are) the dead alive
  • El paseo del hombre muerto

Pat

Retrouvez le groupe sur Facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s