Dirty Milf – Strike Back (EP)

Publié: 24 mars 2014 par TOJO dans Chroniques Albums
Tags:,

DM - Strike BackLa pochette du CD annonce  la couleur de la musique qu’elle renferme. DIRTY MILF prône un métal coloré, très vivant et osons même le dire, c’est un rock pailleté. Chers metalleux qui vous piquez au Death et qui carburez au Hardcore, ceci n’est pas pour vous.

<br/>

Genre : Hard Rock - Sortie : 18 janvier 2014

Genre : Hard Rock – Sortie : 18 janvier 2014

Les followers de ce groupe adoptent d’abord le rock glam des années 80. Je m’explique. Enfilez vos santiags,  soignez vos cheveux, mettez vos chaînes et vos accessoires en cuir et révisez le hard rock des années 80. Dans cet univers-là, l’attitude se travaille et on assume son look… Ramenez le max de nanas que vous pouvez et faites en pareil avec les bouteilles d’alcool. Ça y est, vous êtes dans un concert des Dirty Milf. Ici, pas de chants où l’on parle des membres arrachés par des obus, pas de gigue inspirée du IIIème Reich, même le gothique qui se morfond dans les méandres de lamentations funèbres ne se retrouvera pas non plus ici… Bref, Dirty Milf préfère les scènes lumineuses, la liberté par le rock et le  « sex attitude ». C’est un come-back à l’époque des Aerosmith, des Guns N’Roses, des Kiss…

V-Blood (2:18)

Premier morceau, premier bon morceau. Il faut avouer que les fans du groupe devraient particulièrement apprécier ce titre très rock, sex and alcohol. Un titre qui se chante en chœur et un long solo qui précède les cris aigus du chanteur. Si l’on part avec un a priori sur la pochette clinquante de l’album, il faut reconnaître que le premier titre donne franchement envie de monter le son jusqu’à faire gueuler le voisin d’en face. Un titre pareil ça s’écoute à fond. Celui qui aime le Metal glam est gâté.

Dirty Milf (04:32)

Dirty Milf aime avant tout les nanas… Le titre Dirty Milf est chanté en refrain comme si on était dans un clip californien où le rock est joué dans une caisse américaine remplie de milf et parcourant une route bordée de palmiers ensoleillés… Je m’égare, mais c’est l’esprit véhiculé par ce groupe. Il s’agit bien de s’évader dans des envolées lyriques et rebelles, où la liberté s’exprime par un rock macho et franc en même temps qui s’en fout de la politique et des maux de la société. L’esprit rebelle est bien là mais ça ne vire jamais à l’hymne à la haine et à la rage. Rythmé avec beaucoup de cuivres et une basse qui accompagne agréablement la batterie, le morceau est un des titres phares de cet EP.

Sorry For Loving You (03:59)

Une ballade à l’ancienne pour embaumer le cœur meurtri du rocker qui écoute Dirty Milf. D’ailleurs, c’est assez caractéristique de ce genre de Metal mais les chansons sont parfois empreintes d’un certaine envolée romantique et presque narcissique… Il m’a aussi semblé pendant le refrain entendre Scott Weiland, anciennement Velvet Revolver, tant la voix était ressemblante. Quoi de plus naturel en effet puisque les Velvet Revolver et les Dirty Milf évoluent bien dans le même style musical. Il faut avouer que ce titre est très soigné et s’écoute très bien dans ce monde de haine et de… Je m’égare encore ! Décidément, ce groupe a fait un travail soigné sur son image et le genre musical qu’il nous offre.

Bang Bang Cowgirl (02:58)

Le chanteur monte dans les aigus et le refrain est chanté, le style est très FM et l’ensemble s’orne d’un beau solo. C’est rapide, rythmé mais ne tentez pas de le chanter si vous n’avez pas des cordes vocales en béton, sous peine de risquer la rupture. Il faut admettre que ce qui fait aussi et fera sûrement le succès de ce groupe, c’est la capacité du chanteur à chercher les notes hautes. Une maîtrise vocale impressionnante qui est en harmonie avec le reste du groupe. L’avenir semble radieux pour les Dirty Milf car, aujourd’hui, peu de metalleux vont aussi loin dans l’harmonie vocale. Normal, c’est l’ère du growl tout simplement.

Miss Mindend (04:04)

On termine dans le même registre avec un rock pailleté au refrain très haché et dynamique. Un peu trop structuré et répétitif à mes oreilles,  mais Miss Minded s’écoute pourtant bien d’autant plus qu’il clôt cet EP avec un solo très impressionnant. La présence du guitariste tout au long de cet EP est remarquable. À suivre lors d’un concert.

Pour conclure, je dirais que bien qu’il ne s’agisse pas d’un style que j’affectionne particulièrement, Dirty Milf propose un très bon heavy metal. La qualité sonore de cet EP le rend étonnement très plaisant à écouter, on sort joyeux de la musique des Dirty Milf et cela devrait aussi être valable pour leurs concerts. Les morceaux sont rapides et courts. On ne tombe jamais dans l’agressivité ni dans la vulgarité. Dirty Milf, c’est d’abord un style de vie, une attitude presque perdue du pur rocker. De bons potes avec une gratte pourraient même chanter en chœur les morceaux de ce groupe au milieu d’autres chants rocks célébrissimes et de nanas maquillées avec des bouteilles de whisky à la main… Et c’est peut être ça qui fait la force de ce groupe : le fait qu’il soit en accord avec sa musique et qu’il assume parfaitement l’attitude véhiculée.

 Line-up :

  • Chant : Mathieu Aufranc
  • Guitare lead : Phil Ina
  • Guitare rythmique : Stick Shouter
  • Basse : Vianney Carbuccia
  • Batterie : Guillaume Pepin

Track-list :

  • V-Blood (2:18)
  • Dirty Milf (04:32)
  • Sorry For Loving You (03:59)
  • Bang Bang Cowgirl (02:58)
  • Miss Minded (04:04)

Haja

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s