Aephanemer – Know Thyself (EP)

Publié: 14 mars 2014 par sonsofmetalpat dans Chroniques Albums
Tags:,

Aephanemer_cover_KnowThiself_2014Né en 2013 à Toulouse de l’esprit de Martin « Nif » Hamiche, Aephanemer se présente sous la forme d’un one-man-band et accouche en janvier 2014 de cet EP qui nous intéresse aujourd’hui: Know Thyself. Avant de se pencher plus avant sur cette galette, le groupe a pour projet de se renforcer avec chanteur, batteur, bassiste et guitariste rythmique – l’arsenal complet somme toute, et cela avec la volonté de sortir un album au printemps 2015. Chaque chose en son temps, comme on dit. Etudions maintenant  l’EP qui nous est proposé.

Genre : Death Metal mélodique – Sortie : janvier 2014

Genre : Death Metal mélodique – Sortie : janvier 2014

Jetons un coup d’œil à la cover de cet EP : une pochette dessinée par Niklas Sundin (Dark Tranquility), l’affaire se présente bien non ? Voilà déjà un gage de qualité visuelle. Dark Tranquility nous disions donc ? Nous allons y revenir dans quelques lignes. Voici donc un album constitué uniquement de morceaux instrumentaux, l’instrumental étant l’instant de vérité en musique. L’instrumental c’est le pénalty en finale d’une coupe du monde à la quatre vingt dixième minute. On le réussit, ou c’en est fini… Il est donc intéressant de voir l’effet que cela procure avec six titres instrumentaux sur une seule et même galette. Aephanemer n’a eu visiblement aucune crainte quant à son succès et les six titres délivrés ne peuvent que lui donner raison. La production de cet album se révèle très équilibrée et très propre. L’écoute de l’EP en ce point est déjà une réussite. Les six compositions présentées se révèlent d’une très grande richesse musicale, avec des influences larges allant de la musique classique, aidées en cela par de nombreuses touches de piano, en passant par des accents de marches patriotiques russes. Un choix qui peut paraître surprenant ou incongru ? Non, car ces dernières ont toujours fait preuve d’un sens de la mélodie très développé. L’hymne russe en est d’ailleurs un très bel exemple. Les claviers sont également souvent représentés, la partie majeure étant bien sûr apportée par les guitares. Les riffs proposés sont assez efficaces, se montrant même redoutables à certains moments. Toutefois, parler de Death Metal Mélodique est assurément excessif car le chant absent de ces compositions en est quand même un des éléments principaux. L’élément le plus intense que l’on trouve dans cet album réside néanmoins dans les incroyables lignes mélodiques, diverses et variées qui font penser aux accents de Dream Theater ou encore Opeth. Mais pas uniquement, car les guitares qui donnent ici le LA de la mélodie sont aussi inspirées dans leur jeu par des éléments pris ici ou là à des légendes de la six corde comme un certain Yngwie Malmsteen, la grosse tête en moins. L’écoute de cet album ne laissera sûrement pas insensible non plus les amateurs de Folk Metal, car la forme d’utilisation des claviers pourra ravir les troupes d’Ensiferum et consorts. Restons en Scandinavie et revenons sur Dark Tranquility qui est pour Aephanemar une inspiration de taille – des titres construits comme Who You Really are ou Inner Storm en sont de beaux exemples. Path Of The Wolf est le titre sonnant le plus metal et déclenche le frisson, qui prend corps autour de la quatrième minute avec une mélodie d’une rare intensité. S’il fallait imager cette dernière, cela se trouverait dans le sillage de To Live Is To Die de Metallica. C’est beau… il n’y a que cela à dire : se taire et écouter. L’album se termine par Dreams, une petite composition purement classique pour rappeler une nouvelle fois, si besoin en était, que le metal et la musique classique ont nombre de gènes en commun. Une composition donc qui pourrait être empruntée à Paganini ou alors une sonate de ce bon vieux Jean-Sébastien Bach.

Il est peu commun de voir autant de diversité sur un seul album, surtout lorsqu’il s’agit d’un premier né. Aephanemer avec son Know Thyself fait en effet la démonstration qu’il se connait bien lui-même en ayant visé juste avec cet EP. Soyez curieux de ce premier opus et de la variété qu’il renferme. La musique est un des plus grands générateurs de sensations, Aephanemer le sait et il a fait sien cet état de fait. Bravo.

Tracklist :

  • Resilience
  • Alive
  • Who you really are
  • Path of the wolf
  • Inner storm
  • Dreams

Pat

Site officiel du groupe

Retrouvez Aephanemer sur facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s