STABWOUND – III Ritual (EP)

Publié: 27 février 2014 par sonsofmetalpat dans Chroniques Albums
Tags:,

III Ritual coverLa création de StabWounD remonte à 2006 en terre normande, formé par Jérémy (guitare/chant) et Yoann (batterie). L’orientation musicale ? Elle est claire et sans détour, ce sera Death metal, qu’on se le dise. C’est en 2008 que sort leur première démo (I) de quatre titres. 2010 voit accoucher la deuxième démo (II) du groupe, mise en vente lors de concerts. L’enregistrement de leur troisième méfait (III – Ritual) commence en 2012 avec comme deuxième guitariste La Bouchariz. StabWounD décide ensuite de poursuivre sa route à quatre membres suite au départ de Tony (guitare). 2013 voit donc le combo présenter son Ritual à la face du monde.

Genre : Death/Trash Metal – Sortie : Novembre 2013

Genre : Death/Thrash Metal – Sortie : Novembre 2013

La respiration se fait haletante, on se fige et l’on n’ose faire de bruit. La couverture de cet EP nous plonge dans le passé, un passé de plusieurs siècles… La Haute-Normandie fut terre de sorcellerie en ces temps moyenâgeux, les quatre musiciens auraient-ils pris le Necronomicon pour livre de chevet ? Pourquoi ce rituel ? Pour avoir pactisé avec le démon afin de sortir cet album ? La réponse se trouve à l’intérieur. Poussons la porte d’entrée de cet opus, porte d’entrée faite d’un bois plus sombre que la plus noire des pénombres et entrons avec précaution dans les tréfonds de l’impensable.

Autant le dire sans détour, la progression entre les deux premières démos et cet EP est énorme. Dès le premier titre Defiler’s overture, la qualité du son saute aux oreilles, n’ayons pas peur des mots, c’est parfait. Le passage mélodique de l’intro se montre aussi abouti qu’inquiétant, ça sonne juste et c’est juste pour nous sonner. Entrée réussie. Venons-en au deuxième morceau Ritual, Le riff est d’une rare intensité, aidé définitivement en cela par un son irréprochable, professionnel. Le chant est guttural, profond, le vocaliste s’est emparé de l’âme de Johan Hegg (Amon Amarth) pour en tirer le meilleur d’elle-même en y ajoutant cette touche de modulation que le dieu suédois ne possède pas. C’est le morceau phare de cet album et nul doute que ce dernier sera propice à amener l’enfer dans les diverses fosses où le groupe se produira.

N’essayez pas de fuir car les titres The mark et Vicious Shadows n’auront aucune peine à vous maintenir sous l’emprise des quatre musiciens. Le break et le solo de Vicious Shadows font étalage du talent créatif de StabWounD. Les nombreux plans affichés sont d’une efficacité féroce et représentent la clé de voûte de ces morceaux, des titres talentueux où l’on perçoit les influences du quatuor. Elles sont nombreuses, et les troupes fanatiques de Deicide, du cultissime Venom, de Nile dans une certaine mesure, d’Entombed, de Machine Head pour les harmonies et surtout d’Obituary se feront plaisir à l’écoute de ce Ritual.

Le dernier titre ce cet EP sorti des limbes, le dévastateur Brown Plague, nous révèle toutes les qualités que possède le groupe : riffs surpuissants, chant précis, ligne de basse collée à sa batterie, sens évident de la mélodie, solos travaillés et chœurs. Force est de constater la maîtrise à tous les niveaux de ce sulfureux album. Oui, on touche à la perfection, alors quid de savoir si le groupe aurait pu passer un sombre marché pour accoucher de cet opus ? La réponse est « Non » car le malin lui-même ne saurait se risquer face à ces quatre musiciens. Procurez-vous cet album, il n’est peut-être pas trop tard pour vous.

Vous l’avez compris, metalheads de tous bords, cet album est une pure réussite ! Un succès qui ferait passer nombre de groupes à forte renommée pour autant de formations balbutiantes. Répandez le message autour de vous, telle la propagation de la peste brune à d’autres époques. Une armée d’immortels s’est levée et s’est mise en marche. Elle arrive avec à sa tête une créature démoniaque portant un étendard décharné sur lequel on peut lire StabWounD.

 

Setlist :

  • 1 – Defiler’s overture
  • 2 – Ritual
  • 3 – The mark
  • 4 – Vicious shadows
  • 5 – Brown plague

Pat

www.facebook.com/stabwound.death

www.stabwound.bandcamp.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s