DAGOBA, le 07 février à l’Usine (Istres)

Publié: 27 février 2014 par Eladan dans Lives Reports
Tags:,

IMG1621h25, j’arrive à la chanson finale du set de Jack Face. Je vous prie de ne pas m’en blâmer, mon sens de l’orientation m’ayant fait défaut. Ce soir, l’Usine est pleine a craquer, difficile de se faufiler à l’avant de la scène. En deux temps trois mouvements, les roadies s’occupent des installations et c’est le blackout dans la salle. C’est parti pour le show !

Les lumières rouges sanguinolentes nous frappent de plein fouet, une intro à la sonorité épique résonne et le charismatique batteur, star du quatuor marseillais, Franky Costanza prend place derrière son imposante batterie. Les mains levées en signe des cornes, il hurle et chauffe le public de l’Usine qui est déjà au taquet. Ses compères le rejoignent sur l’estrade et enchainent sur I, Reptile, issue de leur dernier opus Post Mortem Nihil Est qui a vu le jour en mai 2013. Ils joueront par ailleurs divers morceaux de leur discographie, de Dagoba (2003) à Poseidon (2010). Z, guitariste et membre remplaçant d’Izakar depuis 2012 maintenant, semble encore timide sur scène mais concentré. Ses doigts glissent avec précision sur le manche de sa guitare, les riffs sont très bons. La maitrise technique est présente tout comme du côté de son acolyte Werther (basse). Celui-ci prend un réel plaisir à jouer, saute dans tous les sens et multiplie les grimaces. Dans la fosse, c’est la guerre. Survolté, Shawter (chant) enflamme les foules et encourage les Circle Pit et Wall Of Death notamment sur leur célèbre titre It’s All About Time. Sa voix furieuse accompagne divinement les coups pulvérisateurs de ce cher Franky.

Une baffe sonore efficace, un visuel travaillé, le mot « statique » ne fait sans doute pas partie du vocabulaire de nos quatre phocéens. Les amateurs du groupe et de Death Metal ne sont surement pas déçus du voyage. Proche de ses fans, le groupe n’hésite pas à se mêler aux auditeurs à la fin du concert afin de signer quelques autographes, faire des photos ou partager une bière.

Fidèles à eux-mêmes, Dagoba sont de véritables bêtes de scène et n’ont plus à prouver leur talent. Ils s’inscrivent parmi les grands et séduisent un public toujours plus nombreux. Merci aux membres du groupe pour cette prestation titanesque ainsi qu’à l’équipe de l’Usine pour ce show grandiose.

IMG16 IMG04
IMG06 IMG14
IMG12 IMG15

Setlist :

  • Intro
  • I, Reptile
  • The Man You’re Not
  • The Nightfall And Alls Its Mistakes
  • Black Smokers
  • When Winter
  • The Great Wonder
  • The Fall Of Men
  • Degree Zero
  • It’s All About Time
  • Yes We Die
  • Kiss Me, Kraken
  • Maniak
  • The Things Within
  • The White Guy ( And The Black Ceremony )

 Marine.M

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s