Interview avec Amandar et Mortek de Mylidian

Publié: 24 février 2014 par Eladan dans Interviews
Tags:,

_MG_0896A l’occasion de la sortie de leur second album, Seven Lords (lire la chronique de l’album), nous avons rencontré Armendar (chanteur) et Mortek (guitariste) du groupe de Metal Opéra Mylidian. Résumé d’un entretien avec les créateurs de ce concept au confluent de la musique et du jeu de rôle.

</br>

</br>

Amendar (Chant)

Amendar (Chant)

Pouvez-vous me présentez Mylidian ?

Mylidian est né en 2001, date à laquelle nous avons décidé de mettre en musique le jeu de rôle du même nom que nous avons développé. A partir de ce moment-là, nous avons changé d’orientation musicale pour nous tourner vers des styles plus sombres, plus violentes afin d’adapter notre musique à l’univers du jeu.

Comment qualifierez-vous votre style de metal ?

Alors nous appelons ça du dark metal opéra, car les thèmes apportés sont sombres et violents, metal ça tout le monde comprendra en écoutant la musique (rire). Et opéra, pourquoi? Parce que nous racontons une histoire, qu’il y a énormément de personnages, on y trouve des chœurs lyriques et orchestre. Et surtout car les paroles sont des dialogues.

On retrouve dans Seven Lord une continuité dans le mastering et la production du premier album. Etait-ce voulu de faire appel à la même personne pour le mix et le mastering ? Ou est ce simplement parce que vous vous sentiez bien avec elle ?

Eh bien, les deux clairement. C’est une équipe avec qui on s’entend bien, on se comprend bien. Ils voient où l’on veut en venir avec notre musique, ce qui est positif car ils nous apportent beaucoup. Et puis il a fait un très gros travail sur la production, le mix est bon. En tout cas nous sommes contents de tout le travail qu’il a fait sur l’album et le mastering. Une fois qu’une équipe marche bien, on n’a pas de raison à la changer.

Comme on l’a dit, cet album est la seconde partie de l’histoire qui va apparemment se dérouler en trilogie, donc un troisième album à venir…

Oui, exactement. Un troisième album qui s’appellera Cosmogonie, qui conclura la trilogie et qui ouvrira sur le monde du jeu de rôle Mylidian.

Comment vous est venue l’idée de vous baser sur ce jeu de rôle en particulier ?

De façon naturelle, car on bossait sur le jeu, et c’était notre trip. On faisait beaucoup de jeu de rôle à l’époque, et on a trouvé que ça pouvait coller à notre musique et devenir un projet intéressant. C’était aussi l’occasion de raconter une histoire avec pleins de personnages était un travail artistique que nous trouvions intéressant à développer.

La mise en place d’un tel concept doit différer des démarches d’autres groupes dont les chansons abordent des thèmes variés et pas nécessairement liés. Cela demande-t-il une mise en place particulière dans la composition et/ou dans le management du groupe ?

Dans la composition, oui forcément, par rapport à l’histoire qui existe déjà et dont on extrait les scènes importantes que l’on veut mettre dans l’album. A partir de là, on se doit de composer des titres qui collent à l’ambiance et à l’aspect psychologique des personnages qui arrivent sur scène. Donc on ne peut pas composer 15 titres au hasard et après piocher dedans. Pour nous, nous composons la B.O. des scènes que nous avons décidé de mettre en musique.

Une autre question sur la musique : vous avez deux voix, masculine et féminine, dans le groupe. Est-ce une idée qui vous est venue naturellement ou quelque chose que vous recherchiez spécialement pour cette musique ?

Eh bien, les deux. C’est quelque chose qui est venu naturellement, nous aimions bien les voix féminines, et nous en avions besoin par rapport à l’histoire. Donc l’un dans l’autre, cela tombait très bien. Après tout on écrit clairement pour l’histoire du jeu de rôle, c’est pourquoi certaines fois il n’y a pas de chanteuse car l’histoire n’en nécessite pas.

Mortek (Guitare)

Mortek (Guitare)

Vous avez sorti votre premier clip en novembre dernier, est-ce pour vous un passage important pour vous de mettre l’histoire en vidéo ?

Pour nous, oui, c’est très important et très intéressant car cela nous permet de montrer une autre facette de notre travail. Là, on peut vraiment mettre en image l’histoire et compléter les paroles car on ne peut pas tout raconter dans chaque morceau. On se sert donc des images pour apporter d’autres informations sur l’histoire et les personnages. Pour nous, il est important d’avoir un support visuel.

Comptez-vous vous servir d’autres média pour apporter plus d’informations vis-à-vis de l’histoire ou bien rester sur la musique ?

On aimerait bien développer d’autres supports. On pourrait se servir par exemple du format court ou moyen métrage ou alors de petites séries, voire même de livres qui compléteraient toutes les informations que l’on ne peut pas trouver dans les chansons, qui raconteraient la globalité de l’histoire et apporteraient plein de détails. La meilleure idée serait peut-être de réaliser un roman par album, afin de développer toute l’histoire.

Une tournée de prévue ?

Oui nous sommes en train de prévoir des dates. Pour le moment, nous avons un concert le 21 février à Eragny au Covent garden. Et le reste est en cours de projet. Il n’y a rien de sûr actuellement, c’est en phase de finalisation.

Des endroits où vous aimeriez aller jouer dans le monde ? Des pays particuliers ?

Allemagne, Suède, Finlande, Etats-Unis, Hollande, Suisse, Belgique…c’est pas mal tout ça ! (rire)

Avec qui vous aimeriez jouer ?

Therion, ce serait vraiment quelque chose de bien, Soilwork aussi. In Flames… il y en a vraiment plein.

Quel message auriez-vous pour pousser quelqu’un à découvrir votre album ?

S’il aime le métal un peu symphonique, orchestré et aussi le métal un peu moderne comme Soilwork, il y trouvera largement son compte dans le mélange qu’est Mylidian, métal moderne mélodique symphonique

Un petit mot pour la fin ?

N’hésitez pas à venir nous voir en concert dès que les dates seront affichées. Et… ils peuvent aussi acheter notre album ! (rire) Accessoirement, nous soutenir.

Interview réalisé par Eladan

Retranscription par Shiki

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s