Amorphis + Starkill, le 10 novembre 2013 à l’Usine (Genève)

Publié: 24 janvier 2014 par sonsofmetalmelissa dans Lives Reports
Tags:, , , ,

De nouveau repartie pour une virée en Suisse. Cette fois, je vais à Genève pour assister à un concert dans l’Usine. Une nouvelle invasion finlandaise arrive avec Amorphis ! Et pour ne pas être dépaysés, ils ont ramené leur climat, un vent froid venant du nord (tiens !!) nous saisit en attendant l’ouverture des portes. Faut pas être pressé ! En discutant avec quelques fans qui patientent eux aussi dans le froid sur les bords du Rhône, je m’aperçois que nous sommes tous français, venant de Besançon et Chambéry, d’autres arriveront plus tard… Ça y est, les portes s’ouvrent, c’est pas trop tôt !

Starkill

Starkill 10.11.2013 (2)Au milieu de cette succession de raids finlando-nordiques se trouve Starkill en première partie.Starkill 10.11.2013 (12) Non pas venu du nord de l’Europe mais du nord de l’Amérique, plus précisément de Chicago, Starkill nous présente un Black Metal aux sonorités bien connues mais différentes, tout comme de l’image qu’on a l’habitude de voir. Pas de maquillage noir et blanc, pas de look typique ni trop clouté. Au contraire, Parker Jameson (chant) porte un t-shirt Mötley Crüe. Super dynamique sur scène, ils arrivent peu à peu à faire bouger le public, celui-ci se montrant peu expressif au début, excepté un fan à la longue chevelure ondulée qui n’a cessé de ‘headbanguer ».

Pour leur première tournée sur le vieux continent, Starkill se montre confiant, les musiciens sont bien complices sur scène et de plus ils ont un bon contact avec le public… Entre temps, la salle s’est remplie et quelques de fans se sont lancés dans le headdbanging. Les Genevois sont plutôt réservés ce soir, malgré un groupe déchaîné et plein de vitalité où Charlie Federici (guitare) et Mike Buetsch (basse) jouent à de beaux face à face. Malheureusement pour moi, au delà des titres pour faire des photos (grrrr). Parker fait chanter le public sur « This Is Our Battle, This Is Our Day » et celui-ci répond présent en reprenant en cœur le refrain « Raise up your sword, This is our battle… » et termine son set par « Whispers Of Heresy ». Un merci à Parker qui m’a écrit la setlist et fait part de leurs influences par des groupes comme Children of Bodom, Dimmu Borgir, Nightwish, Amon Amarth et bien d’autres encore. On ne peut que leur souhaiter une bonne continuation à ces jeunes Américains à l’âme nordique.Starkill 10.11.2013 (7)Starkill 10.11.2013 (10)

Setlist :

  • New Infernal Rebirth
  • Immortal Hunt
  • Fires Of Life
  • Belew The Darkest Dephts
  • Strengh In The Shadow
  • Sword, Spear, Blood, Fire

Amorphis

Amorphis 10.11.2013Changement de scène. On s’active à tout mette en place pour Amorphis : drap de scène et panneaux Amorphis 10.11.2013 (2)sur les côtés, à l’image de l’album « Circle« . Posé juste à côté du chanteur se trouve un espèce de manomètre en guise de déco, on pourrait facilement le prendre pour un pied de micro, mais non ! Les musiciens arrivent tranquillement sur les planches. L’intro est suivie de « Shades Of Gray » puis « Narrow Path » . Tomi Joutsen (chant) possède d’ailleurs un micro tout aussi bizarre qu’étrange… Le son est un poil mieux et plus fort que pour Starkill mais, dans l’ensemble, il reste plutôt moyen. Peut-être l’acoustique de la salle, mais d’autres fans l’ont aussi constaté en fin de concert.

Amorphis nous emmène dans une ambiance Death mélodique progressive (ou vice-versa). Tomi Joutsen alterne superbement sa voix claire à sa voix death, donnant plus d’intensité à leur style. Les solos sont mélodieusement intenses et envoûtants, comme savent le faire les nordiques. La plupart du temps, Esa Holopainen (guitare) est Amorphis 10.11.2013 (8)baigné dans les « lights » plus que les autres musiciens. Mais malgré toute cette orchestration, le public ne bouge pasAmorphis 10.11.2013 (12) plus que ça, excepté quelques poignées de fans dans les premiers rangs qui se lancent dans des « headbanging » furieux. Heureusement qu’ils sont là pour mettre un peu d’ambiance dans cette salle de l’Usine quelque peu « endormie ». Pourtant, la prestation des Finlandais est bien carrée et dynamique, les titres bien accrocheurs même s’il n’y a que trois morceaux extraits de « Circle ». Faut dire aussi que le chanteur ne s’adresse pas beaucoup au public. Dommage ! Mais cela aurait-il changé quelque chose à l’humeur du public ? Je ne crois pas. Par contre, les fans installés près de la scène ne font pas semblant d’être là. Du début à la fin, ils n’ont cessé de montrer leur enthousiasme pour Amorphis et, finalement, le reste de la salle se réveille hélas trop tard, en fin de concert sur « House Of Sleep ».
C’est dommage que le public ne se soit pas montré davantage plus chaleureux, Amorphis et Starkill se sont donnés à fond pourAmorphis 10.11.2013 (20) ce concert.Amorphis 10.11.2013 (24)

Amorphis 10.11.2013 (28)Amorphis 10.11.2013 (26)

Setlist :

  • Shadow of Gray
  • Narrow Path
  • Silver Pride
  • Against Window
  • Wanderer
  • My Kantele
  • Intro Tales
  • Into Hiding
  • Nighbird’s song
  • Smoke Weed
  • You I Need
  • Hopeless Days
  • Leaves Scar
  • Sky Is Mine
  • Black Winter Day
  • House Of Sleep

Remerciments à Amorphis, Starkill, L’usine et Post Tenebras Rock à Genève.

Melissa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s