Idensity – Chronicles

Publié: 13 janvier 2014 par abfors dans Chroniques Albums
Tags:, ,

Genre : Mélo – Sympho / Death Metal ©2013

Comment combiner metal extrême et musique classique ?
Certes, l’exercice ne date pas d’aujourd’hui mais, depuis la réussite de groupes comme Emperor ou Dimmu Borgir sur la scène symphonique extrême, de nombreuses formations ont tenté l’expérience. Nous pouvons ainsi citer parmi les plus influents actuels SepticFlesh, Epica ou, plus récemment, Fleshgod Apocalypse. La scène française dans tout cela ? Si Anorexia Nervosa ou Misanthrope restent les plus représentatifs d’un genre Black/Death Metal « alternatif », il existe également plusieurs formations, dont celle que nous allons parler ici, les franciliens Idensity.

Formé en 2008 sur une base classique de Death Metal, le combo n’hésite pas à y ajouter en tant qu’instrument permanent, et non « invité », un violon qui apporte une dimension plus mélancolique et progressive.

D’un premier album Serenity sorti en 2011 et qui révélait déjà son atmosphère particulière entre Death Mélodique et interventions de la violoniste, c’est donc en octobre 2013 que le groupe réitère avec Chronicles, distribué par Send the Wood Music.
Visuellement sobre et beau, l’artwork est, de mémoire, tiré de la sculpture de l’Enlèvement des Sabines, un clin d’œil certain aux travaux de Seth Anton Siro.
Avec ce Chronicles et au-delà de ces onze titres, Indensity explore la Mort, ou comment elle est perçue chez les différentes cultures passées ou présentes. On constate également un apport introductif comme sur le titre Mòfă,dont les chants en mantra rappelleront pour certains le Kingdom of Heaven d’Epica (Design Your Universe), ou encore le groupe éponyme Mantra, déjà publié dans nos lignes. Le chant principal, en grunt, est savamment exécuté et accompagné de chant clair masculin et féminin.
Death Progressif ou Metal symphonique extrême, certains passages sont très rythmés et assez rentre-dedans, pouvant par moment rappeler leurs compatriotes de GojiraSi les violons ou autres parties de piano sont encrés pleinement dans la musique de Idensity, nous parlerons plutôt d’un Death Progressif teinté de Gothic Metal, les parties plus symphoniques ne prenant pas place sur tout l’album, juste où il faut comme sur le titre épilogue Loki, dans lequel on retrouve une atmosphère épique grandiose à l’image des compositions passées de Dimmu Borgir.

C’est donc une très belle découverte et surprise que nous offre Idensity, avec cet album Chronicles. A la différence de certains albums de Metal symphonique, on ne s’ennuie pas durant l’écoute car les atmosphères sont différentes de titre en titre, sans aucune réelle sensation de déjà-entendu. On passe ainsi de mélodies orientales aux chants tibétains pour revenir sur une ambiance symphonique plus traditionnelle.
Mais parlons aussi de la production : la qualité est d’excellente facture et, n’ayons pas peur des mots, elle est incroyable ! Pas étonnant, puisque le mixage a été assuré par Dan Swanö, très influent en Suède.
Pour bien finir, le sextuor assure avec cet album la continuité de la scène symphonique-progressive française.

AbFoRs

Tracklist :

1- Chronicles
2- Over the Abyss
3- Sekhmet
4- Mòfă
5- The Seven Seals
6- Antikristhos
7- Typhon
8- Mahdi’s Arrival
9- Annunaki
10- Mantra
11- Loki

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s