Deficiency – The Prodigal Child (Album)

Publié: 9 janvier 2014 par sonsofmetalpat dans Chroniques Albums
Tags:, ,
df

Genre : Thrash Metal © octobre 2013

                                                                             

Né en Moselle en 2008, Deficiency sort un premier album emprunt de furie, State Of Disillusion en 2011. Le combo mosellan revient vers nous avec un deuxième album d’une grande maturité : The Prodigal Child.

ArcelorMittal a eu beau sceller le sort des hauts-fourneaux de Moselle, les forges du Metal ne sont pas à l’aube de refroidir dans cette région de France. Et ce, pour notre plus grand plaisir. Avant d’entrer dans le vif du sujet et de trancher dans le vif, jetons un coup d’œil sur l’artwork de l’album qui attire irrémédiablement le regard. Il est assez rare de voir telle qualité, un joli travail signé de Ludovic Cordelières. Focalisons nous maintenant sur le contenu de la galette. En l’occurrence, il s’agit d’une galette de rois, tant le poids de la fève qu’elle renferme doit être constituée du métal le plus solide et le plus dense qui puisse exister. Les dix titres proposés sur cet album sont autant de commandements qu’il faut écouter et respecter. Les morceaux sont très puissants et élaborés, ce qui donne un équilibre parfait à l’ensemble.

Un ensemble qui jouit d’une production haut de gamme. Le son des instruments se montre très clair et d’une efficacité sonore redoutable. Les guitares sont tranchantes comme autant de rasoirs et les riffs acérés délivrés sont aussi destructeurs qu’une batterie d’orgues de Staline. Il y a du Exodus dans le phrasé des guitaristes, Gary Holt aimerait beaucoup il me semble… Le sens mélodique est évident, et les compos accrocheuses. Le chant tutoie les sommets et les solos sont d’une grande technicité. Vous, qui vous reconnaissez en Machine Head, Trivium, In Flames, serez ravis par cet album. Vous aimez les engins de démolition et autres bulldozers à chenilles ? La rythmique de cet album est faite pour vous ! En effet, le duo basse/batterie à la puissance de feu d’une forteresse volante et ça appuie là où ça fait mal.

Il y a des titres écrits à l’encre rouge, des titres de fer qui vous marqueront au fer rouge : The Prodigal Child, Unfinished, The Flaw et le sublime A way out of nowhere, un instrumental au travers duquel le talent des musiciens transpire. Il en est de même avec  The experiment. Ces morceaux auront tôt fait de vous des adeptes du groupe. The curse of Hu’s hands conclut cet album de fort belle manière par une ambiance très sombre. Il me tarde de les croiser sur la route, alors si vous les croisez avant moi, gardez-moi une place car Deficiency ne souffre d’aucune déficience, ni d’aucune carence, bien au contraire…

Tracklist :

1 – The Prodigal Child

2 – Unfinished

3 – A Prospect of Travelling Beyond

4 – Those Who Behold

5 – The Introspection of The Omnipotent

6 – The Flaw

7 – Stronger than you

8 – The way out of nowhere

9 – The Experiment

10 – The curse of Hu’s hands

Cet Album est fait pour  vous, pour nous, pour toi, pour nous tous quoi ! La vie est belle en Moselle…

Le clip officiel de Unfinished est disponible ICI.

Pat

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s