Leprous + Blindead + Möbius, le 5 novembre 2013 au Ninkasi Kao (Lyon)

Publié: 3 janvier 2014 par sonsofmetalmelissa dans Lives Reports
Tags:, , , ,

De retour au Ninkasi Kao  où ce soir nous attendent Leprous, Blindead et Mobius pour nous emmener dans des voyages musicaux assez étranges, appelés aussi Prog Metal (ou Metal Prog, au choix). La première virée commence avec Mobius.

Mobius
Copie (1) de 2013-11-05 180Copie (1) de 2013-11-05 163


C’est un jeune groupe lyonnais qui ouvre la soirée, avec un premier morceau instrumental qui s’annonce en effet progressif. Puis arrive une charmante jeune femme, prénommée Héloïse, plutôt réservée pour apporter son chant cristallin à Mobius. Ses fans sont venus les soutenir, les titres passent bien et leur set se termine sur un parfum aux intonations orientales, avant de laisser place à Blindead.

Blindead

Copie (1) de 2013-11-05 188Arrivent sur scène, à pas de velours, six musiciens tout droit venus de Pologne. Sans crier gare, Blindead nousCopie (1) de 2013-11-05 236 embarque dans des voyages musicaux aussi surprenants qu’inattendus, dans un style rock atmosphérique aux puissants riffs metalliques. Le chanteur Patryk Zwolinski opte pour un jeu de scène plutôt stoïque et les lumières à contre jour jouent sur son visage. Quant à Mateusz Smierzchalski, le guitariste, ex Behemoth, il déborde d’une étonnante énergie qui surpasse celle des autres membres du groupes. Chacun amène une incroyable puissance à ce show, tantôt baigné dans de douces et étranges émotions qui, d’un coup sec, sont tranchées dans le vif par des guitares acérées et à la fois ensorcelantes, tel un sabre qui vous transperce de part en part. En toile de fond sont projetées des films en noir et blanc, apportant une densité particulière à ce style dans cette salle du Kao. Le show de Blindead est tel un navire voguant sur la mer des émotions musicales, où le public se divise entre les enthousiastes et les perplexes et se laisse ballotter sur ses flots. Blindead nous ramène doucement sur les rivages de la terre ferme du Ninkasi où nous attend une dernière embarcation. Celle de Leprous.

Copie (1) de 2013-11-05 296Copie (1) de 2013-11-05 267
Copie (1) de 2013-11-05 217

Leprous

Copie (1) de 2013-11-05 106Dès leur arrivée sur scène, les Norvégiens nous plongent dans des mers profondes et intenses. Les fans quiCopie (1) de 2013-11-05 330 les ont déjà vu plusieurs fois à Lyon depuis 2010, remarqueront les grands changements de cette tournée. Le bleu a remplacé le rouge pour la tenue des musiciens toujours aussi décalés. Einar Solberg le chanteur et claviériste, a coupé ses mythiques dreadlocks, Tor Oddmund Suhrke, l’angélique deuxième guitariste, n’arbore plus sa vaporeuse crinière blonde. Le taciturne bassiste Rein Blomquist est remplacé par un flamboyant Martin Skrebergene, manifestement heureux d’être là et enfin, le cataclysmique batteur Tobias Ørnes Andersen (pris par sa tournée avec Shinning) a confié ses fûts au jeune prodige Baard Kolstad (note de Monic La Dame : Emmanuel Colombier alias Marnard aurait même fait le déplacement à Lyon pour profiter de la prestation exceptionnelle de ce batteur surdoué). L’essence de Leprous n’est en rien modifiée. La setlist de cette tournée qui commence par quatre nouveaux titres, reprend quasiment l’intégralité du nouvel album« Coal », plus sombre que les deux précédents, mais peut-être plus cohérent et plus sobre dans ses compositions.

Copie (1) de 2013-11-05 426En ouverture théâtrale, Leprous nous offre « Foe » suivi du grandiose « The Valley » (joué partiellement en avant-première en 2012 et élu morceau live préféré de l’album « Coal » par les fans), puis l’ultra prog « Chronic » et enfin le sublime et mélancolique »The Cloak ». Suit un enchaînement de titres incontournables des albums « Bilateral » et « Tall Poppy Syndrome », pour finir sur l’atmosphérique « Echo » et l’extrême « Contaminate Me », composé avec le Maître Ihsahn.

Rappel obligé avec le déchirant « Passing », suivi du tourbillon « Waste Of Air » qui conclut se show mémorable de presque deux heures.L’ensemble est porté par la voix et le chant hors du commun d’un Einar Solberg toujours aussi habité jusqu’au démoniaque, entouré de musiciens survoltés. A noter les irrésistibles chorégraphies des deux guitaristes, Øystein Landsverk et Tor Oddmund Suhrke, surélevés par des caisses en bord de scène, et en arrière quatre écrans de télévision où sont diffusées diverses vidéos.

Copie (1) de 2013-11-05 089C’est donc cela, du pur Prog Metal ! Un voyage musical aux influences multiples, qui ose de longues et Copie (1) de 2013-11-05 366aventureuses extrapolations sur un même thème, des changements de rythmes, passant de la sombre mélancolie à des envolées puissantes jusqu’à l’extrême, servies par des musiciens aussi créatifs que pointus. Un style que l’on ne peut ni comparer à d’autres pour se faire une idée, ni classer pour se rassurer.

Setlist :

Foe

The Valley

Chronic

Restless

Dare To You

Thorn

Forced Entry

 Coal

Acquired Taste

Echo

Contaminate me

Rappel :

Passing

Waste Of Air

Notre trip au pays du Metal Prog et atmosphérique s’achève sur les rives du Kao, avec des moments intenses et inattendus. On aime ou on aime pas mais, on ne ressort pas indifférent de cette époustouflante soirée. Un grand merci à Leprous, Blindead, Möbius, le Ninkasi Kao et Roger de BaseProd.

Melissa et Monic « La Dame »

Publicités
commentaires
  1. Julien dit :

    Ce fut une sacrée soirée pour tout le monde! En tout cas merci beaucoup pour ce live report, merci à Monique La Dame, Roger de Base et toute l’équipe de Kao.

    Möbius

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s