Amorphis, le 20 novembre 2013 au Divan du Monde (Paris)

Publié: 30 décembre 2013 par Eladan dans Lives Reports
Tags:, ,

Ça y est ! On y est… devant ma feuille blanche, stylo à la main, cherchant une intro pour ma première chronique. Faute n’est pas d’avoir essayé, mais bouchons et boulot m’ont fait rater la première partie du concert, donc je ne pourrai parler que de ce que j’ai vu (et c’était un sacré spectacle!) : Amorphis.

Amorphis

_MG_8439Dès leur entrée sur scène, le Divan du Monde est en ébullition et prêt à exploser. Petite intro avec “Circle” pour commencer et, dès l’arrivée de Tomi Joutsen (chant), les cris du public et les poings levés laissent présager un concert hors normes. Le ton est donné dès les premiers morceaux avec deux titres issus du dernier album, “Shades of Grey” et “Narrow Path”, avant de revenir sur des classiques pas moins efficaces, tels que “Sampo”, “Silver Bride” ou encore “Against Widows”. Le groupe montre une assurance et une précision à toute épreuve, la voix de Tomi est puissante, tant dans les parties mélodiques que lors de growls qui décoiffent.

S’enchaînera alors un savant mélange de titres tirés de leurs débuts, à l’instar de “Against Widows” ou “My Kantele” (“Elegy” – 1996), mais aussi plus récents comme “The Wanderer”, le tout entrecoupé par des applaudissements enthousiastes. Au milieu du set, le piano de l’intro “Thousand Lakes” du classique “Tales from the Thousand Lakes” (1994) résonne et fait régner une de ces atmosphère qu’Amorphis affectionne tant. Alors que le dernier accord de l’intro sonne toujours, le groupe enchaîne avec l’agressif “Into Hiding”, dans le registre Death mélodique dont seul Amorphis a le secret. La suite du concert sera consacrée à la période la plus récente de la formation, alternant des extraits de leur dernier opus “Circle” (“Nightbird’s Song” et “Hopeless Day’s”), “The Beginning of Times” (“You I need”) et “Eclipse” (“The Smoke” et “Leaves Scar”).

On peut lire sur les visages le plaisir d’être présent ce soir, aussi bien de la part du combo finlandais que du public ayant fait le déplacement au Divan du Monde.

Le concert se finira par un rappel de trois des titres les plus populaires d’Amorphis, “Sky Is Mine”, “Black Winter Day” et l’incontournable “House of Sleep”, clôturant le show qui aura fait vibrer Paris durant 1h30.

Personnellement, ce que j’apprécie chez Amorphis, ce sont ces ambiances crées par les changements entre puissance, agressivité et calme que j’ai retrouvé tout au long du concert parisien, placé sous le signe du dernier album du combo nordique “Circle”.

C’est mon troisième live dAmorphis et il n’y a rien à redire sur leur prestation, si ce n’est que j’attends leur prochaine performance avec impatience !

_MG_8342 _MG_8362 _MG_8380 _MG_8428 _MG_8442 _MG_8446

Setlist :

  • Circle » intro
  • Shades of Gray
  • Narrow Path
  • Sampo
  • Silver Bride
  • Against Widows
  • The Wanderer
  • My Kantele
  • Thousand Lakes
  • (« Tales… » intro)
  • Into Hiding
  • Nightbird’s Song
  • The Smoke
  • You I Need
  • Hopeless Days
  • Leaves Scar

Rappel :

  • Sky Is Mine
  • Black Winter Day
  • House of Sleep

Diana

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s