BreakDust – Baleful World

Publié: 2 décembre 2013 par abfors dans Chroniques Albums
Tags:, ,

Genre : Thrash / Death Metal ©2013

1- Intro – Time has Come
2- Come to Challenge Them
3- Fuck You, Shut-up Listen or Go
4- Make me a Living Man
5- Sad Evolution
6- Poison that Consume Me
7- Mother will Kill us All
8- Bloody Puppets
9- Lost in my Dream
10- Fucking Sheep
11- Dark Side of Human Spirit
12- Baleful World

« Aujourd’hui, la batterie de ma voiture a lâché, je n’ai donc pas pu écouter le Cd de BreakDust en allant au boulot, VDM. »

Rassurez-vous, ma voiture fonctionne très bien, il me fallait juste une petite intro qui colle avec cet album des BreakDust, groupe bordelais formé à l’aube du XXIe siècle, intitulé Baleful World.
Au départ, groupe de reprise de Metallica, BreakDust est aujourd’hui un groupe que nous pourrions cataloguer dans le registre Thrash-Death, même si diverses influences viennent compléter cet ensemble. Avec déjà deux démos et un album à son actif, le groupe se devait de remettre le couvert, en faisant appel à un monsieur bien connu de la scène bordelaise, et bien sûr française, en la personne de Matthieu Pascal – guitariste de Gorod – qui avait déjà participé à l’enregistrement de Mutilated Earth, leur premier album.

Sans plus attendre, décortiquons un peu cet album, en commençant par l’artwork (j’adore les pochettes). Une chose est sûre, le mot Baleful – « sinistre » en anglais – lui va si bien, ni trop, ni trop peu.
Musique maestro ! Dès les premières notes introductives, la qualité d’enregistrement est des plus positives. Le mastering est assuré par Mobo de Conkrete Studio, le son est précis et puissant. Dès le deuxième titre – « Come to Challenge Them » – on a droit à un featuring, un certain Master Veiga qui, après une rapide recherche sur le net, se révèle être un rappeur également originaire de Bordeaux. Sauf que, sur ce morceau titre de l’album, point de chant rappé, ce qui aurait pu être original. Putôt des petits speechs intermédiaires, en gros rappeur ou pas, ça n’aurait pas changé grand-chose.
L’album reste assez varié, nouvelle collaboration sur le quatrième titre – « Make me a Living Man » – avec Matt de Hell in Town, qui apporte une autre dimension par des chants alternés se distinguant sensiblement l’un de l’autre. À noter également « Poison that Consume me » et  « Lost in my Dream« , deux titres instrumentaux assez sympathiques. Le premier se démarquant du second, plus introductif, il aurait facilement pris la place de « Time has Come », intro de l’album.

En bref, BreakDust signe un album varié et réussi. Sans être vraiment original, le combo a le mérite de jouer sur l’efficacité de ses morceaux, passant du Thrash mélodique au Death bien groovy et teinté de rythmiques légèrement Hardcore. Une production et un enregistrement en béton, assurés par des artistes reconnus et respectés, pour faire de cet opus une belle cuvée 2013 !
À rapprocher de formations comme LoudBlast ou encore Chimaira, mais les BreakDust varient tant leurs influences qu’au final, on y retrouve de tout. Et pour en revenir à cette petite accroche en début d’article, dont je suis certain que vous l’avez tous appréciée, ça s’écoute avec plaisir en voiture. Veillez à rester concentré sur la route, sans vous prendre les cheveux dans le volant…

Maintenant, pour conclure cette chronique, petite devinette : quel label distribue cet album ? Allez, petit indice, ça commence par Finisterian et ça finit par Dead End…

PS : Pour mes comparses bretons, et même nos voisins français prêts à se déplacer pour les voir, ils seront à l’affiche du Dead End Fest, en décembre prochain avec pour affiche l’élite de ce label finistérien !

AbFoRs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s