Sharked + Drift + After End’s Shock, le 22 novembre 2013, à l’Hôtel de la musique (Villeurbanne)

Publié: 29 novembre 2013 par metalkouni dans Lives Reports
Tags:, , , , , ,

C’est une nouvelle fois, dans un Hôtel de la musique déserté par les spectateurs, que je me rends ce soir. À l’affiche, du bon Hardcore avec After End’s Shock (AES) et Drift, et du Grindcore-Death Metal avec Sharked. Le froid aura certainement eu raison du public mais, heureusement, quelques irréductibles se placent devant la scène, au moment ou AES fait son soundcheck.

AES-20131122-002After End’s Shock

Le groupe se positionne sur scène et après quelques vérifications techniques, démarre son set. Jouant dans un style Hardcore/Metalcore, les musiciens sont particulièrement appliqués sur leurs partitions. Menés par un Steph (chant) imposant vocalement, le groupe met pourtant du temps à décoller. Il faut attendre la moitié du set pour avoir droit à des morceaux plus énergiques et variés dans leur structure. Manifestement, AES dispose d’un bon potentiel, pas encore totalement exploité. La voix grave et légèrement rauque de Steph s’accorde bien avec le reste des instruments, donnant un cachet particulier à ce Metalcore. S’il faut un peu de temps pour s’y habituer, ça devient au final naturel et même intéressant. Dans l’ensemble, leur prestation fut bonne, avec de l’envie et de la sincérité de la part des musiciens.

DRIFT-20131122-006Drift

Comme AES, le groupe Drift est déjà paru dans l’une des mes chroniques. C’était pour le Metal Fest VolumeDRIFT-20131122-005 2 à Prissé, le 4 mai dernier (voir l’article ici). Drift m’avait laissé une très forte impression ce jour-là, et j’attendais impatiemment la confirmation. Et bien je l’aurai eu ! Drift aura encore marqué de gros point, ce soir. C’est juste regrettable que le public ne soit pas plus fourni, surtout à cette heure et un vendredi soir. Malgré un son pas toujours à la hauteur, ne rendant pas honneur au jeu de basse de Mag, Drift met tout son cœur à l’ouvrage, et avec le sourire. Chris (chant) descend dans la fosse afin d’être plus près des (rares) spectateurs. Toujours en mouvement, cette pile électrique possède une voix proche de celle de Roger Miret (Agnostic Front) et ne ménage pas ses efforts pour porter le concert. Derrière lui, sur la scène, ses lieutenants Gonz (guitare), Aymeric (guitare), Mag et Olivier, le batteur DRIFT-20131122-003intérimaire (officiant dans le groupe AES) assurent leurs parties avec beaucoup de maîtrise, bien que quelques erreurs soient commises de tant à autres. Nous notons une grande complicité entre les musiciens, comme lors du concert de Prissé, notamment entre Gonz et Chris qui se balancent quelques vannes, entre les chansons. Le guitariste nous racontera quelques blagues pour amuser le public, avant de reprendre le set sur les chapeaux de roues. Si la musique de Drift est très énergique et recherchée, elle manque toutefois d’un jeu de batterie plus groovy et aéré. Le groupe gagnerait aussi à rajouter quelques cassures dans les rythmes, histoire de briser quelques cervicales. Hormis ceci, Drift prouve encore qu’il s’agit d’un groupe de talent et qu’il faudra compter avec eux, surtout avec leur premier album prévu pour l’an prochain.

SHARKED-20131122-003Sharked

Le quatuor lyonnais Sharked s’installe sur les planches de l’Hôtel de la musique, devant un public légèrement plus fourni. Pour ceux qui craignent le Grindcore (et je suis de ceux-là), Sharked va s’avérer être une excellente surprise. Pour commencer, il n’y a pas de batteur dans le groupe, une DJ s’occupe des percussions et autres sons électro, donnant une touche Metal Indus proche de Ministry. Les morceaux joués sont courts mais très puissants. Notons une grande variété des titres, ça ne tourne jamais en rond et on peut entendre plusieurs variations au sein même d’un morceau. Techniquement, c’est très bon. Le son est idéalement réglé et nous pouvons entendre distinctement chaque instrument, bien que la guitare de Tom Roger soit parfois trop mise en avant, au détriment de la basse. Les LyonnaisSHARKED-20131122-004 prennent soin d’établir un bon rapport avec le public qui, visiblement, accroche bien à la musique du combo. Le set défile relativement vite, mais les blancs entre chaque morceau casse un peu trop le rythme. Cela dit, ça permet de reprendre notre souffle. L’imposant chanteur Scafe alterne entre chant Death et voix aigue, avec une facilité déconcertante, et beaucoup de justesse. Peu d’erreurs sont commises, à moins que le rythme soutenu des compositions les fassent passer discrètement. Quoi qu’il en soit, c’est un haut niveau de technicité dont font preuve les membres de Sharked, à commencer par le guitariste Tom Roger. Cassant une corde au début d’un titre, il changera rapidement d’instrument pour relancer le set brutalement. À sa gauche, le bassiste P-Dro Ventura joue des lignes de basse très groovy et percutantes. Quant aux samples programmés par ArtRose, ceux-ci sont toujours bien placés et utilisés à bon escient, le groupe n’abusant pas de cette technologie pour laisser parler les instruments. Au bout d’une heure, le set se termine comme il a commencé, violemment. Sharked a laissé une très forte impression, et nul doute que nous entendrons encore parler d’eux à l’avenir.

L’Hôtel de la musique a encore une fois accueilli un très bon plateau. Les groupes furent au top et l’ambiance était conviviale. Encore une fois, il est regrettable que le public ne se soit pas déplacé. J’ai conscience que je l’écris très souvent dans mes chroniques, mais c’est réellement désespérant de constater ce manque d’affluence. D’autant que l’entrée était à prix LIBRE, alors ne mettons pas ça sur le compte de la crise. Comme la végétation en hiver, le Metal se meurt à cause de l’absence de spectateurs.

Merci aux groupes, merci aux gérants de l’Hôtel de la musique et aux organisateurs. À très bientôt pour une nouvelle chronique hivernale !

Kouni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s