Loudblast + Calmos, le 8 novembre 2013 aux Abattoirs (Bourgoin-Jallieu)

Publié: 14 novembre 2013 par metalkouni dans Lives Reports
Tags:, , ,

Les week-ends se suivent et se ressemblent. Accompagné une fois de plus par Mike, c’est par une nuit froide et pluvieuse que je me rend à la salle Les Abattoirs, située à Bourgoin-Jallieu. Ce soir, Loudblast pose ses amplis sur les planches de la Smac pour nous dérouiller les tympans à bons coups de riffs puissants. Mais avant, c’est le groupe Calmos qui ouvrira la soirée tandis que le collectif d’artistes Smicarts réalisera une performance live de body painting.

CALMOS-20131108-003Calmos

Le groupe de Renan Séchaud (chant) se présente à nous habillé de manière rétro, mais très classe. Nous sommes partis pour environ trois quarts d’heure de fête et de délire.CALMOS-20131108-005 Rapidement, le quatuor instaure une ambiance festive et très décontractée. Un serveur, portant d’un plateau couvert d’apéritifs et muni d’une bouteille de vin, circule au milieu des spectateurs qui peuvent se servir autant qu’ils le souhaitent. La picole et la bectance à volonté, que demander de plus ? De la bonne musique ? Il y en a aussi. En effet, Calmos joue très bien, c’est propre, calé et le groupe est servi par un très bon mixage. Sans parler des sourires affichés par les musiciens et l’humour (parfois noir) du chanteur. Les morceaux sont introduits par des extraits tirés du film « Calmos » (film comique réalisé par Bernard Blier, en 1976) et les répliques des personnages donnent souvent leur titre aux chansons. Un slammer fera de nombreux sauts, au point d’être évacué par une sécurité très stricte. Le concert se terminera en fanfare par une excellente outro, le serveur prenant le micro, nous montre sept bouteilles de vin vidées jusqu’à la dernière goutte et nous lance un « bande de pochtrons ! » bien senti.

LOUDBLAST-20131108-002Loudblast

Après la légèreté du Rock/Punk de Calmos, place au lourd Death Metal de Loudblast. Les premiers rangs s’agitent lorsque le frontman Stéphane Buriez (chant, LOUDBLAST-20131108-010guitare) s’avance vers son micro. Un rauque « Comment ça va, Bourgoin ? » en guise de présentation et le concert démarre sur les chapeaux de roues. En même temps que les premiers riffs, un circle-pit se déclenche sous les yeux de Stéphane. Ce dernier fait régulièrement des gestes et grimaces à notre égard pour nous secouer un peu. Ça devient vite la folie dans la fosse, et quelques spectateurs se font bousculer par les moshers. Les photographes sont également gênés dans leur tâche mais heureusement, les endroits sûrs ne manquent pas pour faire notre travail en LOUDBLAST-20131108-015sécurité. En effet, malgré la venue d’un groupe comme Loudblast, la salle des Abattoirs n’affiche pas complet, loin de là. Mais que nous soyons une centaine ou un millier, ça ne change rien pour le groupe qui se donne à fond. Interprétant les hits de manière carré et solide, Loudblast ne nous laisse aucun répit et les morceaux s’enchaînent à grande vitesse. Malheureusement, le son des guitares n’est pas réglé au mieux, car nous avons du mal à LOUDBLAST-20131108-014distinguer qui joue quoi. Toutefois, les soli sont parfaitement audibles. La basse d’Alex Lenormand est également difficile à entendre, parfois noyée sous les coups de maestro d’Hervé Cocquerel, batteur trapu mais infatigable et impressionnant par son jeu technique. Buriez nous permet de découvrir un LOUDBLAST-20131108-017nouveau titre, inédit et orienté Death mélodique, qui passe très bien le test du live. Les musiciens semblent à l’aise et ravis, Alex et Drakhian (guitare) ne cessent d’arpenter la scène et échangent parfois leurs places. Vers la fin du set, Stéphane fait une pause pour fêter avec nous l’anniversaire d’Alex. Un technicien apporte un gâteau orné du chiffre 32, tandis que nous chantons « Joyeux anniversaire ». Le concert se termine comme il a commencé, avec un morceau des plus rageurs, le bien-nommé « My last journey », qui voit les deux modèles peints par les Smicarts monter sur la scène, aux côtés de Loudblast. Après une fin en trombe et un dernier salut, Stéphane nous dit « à très bientôt Bourgoin », laissant présager une nouvelle visite des Lillois dans les prochains mois. Peut-être pour nous faire découvrir un nouvel album ?

Setlist :

  • Shaped images of disincarnate spirits
  • Steering for paradise
  • Presumption of survival
  • Wisdom… (Farther on)
  • Flesh
  • Emptiness crushes my soul
  • No tears to share
  • Frozen moments between life and death
  • The bitter seed
  • Abstract God
  • Taste me
  • The horror within
  • Neverending blast
  • Sublime dementia
  • Cross the treeshold
  • My last journey

SMICARTS-20131108-003Un concert en tout points remarquable. Et ça ne s’arrêtere pas là, car Mike et votre serviteur sont invités par Stéphane Buriez à se retirer au calme pour une interviewSMICARTS-20131108-004 sincère, réalisée quelques minutes après le concert. Retranscription bientôt dans nos colonnes !

Merci à Loudblast, Calmos, à Raf Péaud et ses Smicarts pour leurs prestations. Merci au personnel des Abattoirs et au public.

Kouni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s