The Flying Eyes + Golden Animals, le 23 septembre 2013 au Brin de Zinc (Chambéry)

Publié: 4 octobre 2013 par metalkouni dans Lives Reports
Tags:, , ,

Aujourd’hui, la salle du Brin de Zinc se met à l’heure américaine. En effet, l’association Are You Stoned Inc. nous a préparé un plateau constitué de groupes Etasuniens de rock psychédélique : The Flying Eyes (originaire de Baltimore, dans le Maryland) et Golden Animals, venu tout droit de Brooklyn. À peine suis-je arrivé sur la terrasse du Brin de Zinc que j’entends parler anglais tout autour de moi. Les groupes ont été suivis par quelques amis et fans inconditionnels. Et à voir le nombre de personnes se présentant à l’entrée, je pense que la fanbase française est déjà bien conséquente…

GOLDEN ANIMALS-20130923-002Golden Animals

Le duo new-yorkais se met en place tranquillement sur les planches du Brin de Zinc. La salle affiche un beau score d’affluence alors qu’il est encore tôt. Tommy GOLDEN ANIMALS-20130923-004Eisner (chant, guitare) prend son instrument et s’avance vers son micro lorsque les fans du premier rang le salue en sifflant. Pas une seule note de jouée et déjà une belle popularité. Ça promet pour la suite. Golden Animals démarre alors son set, très marqué par le psychédélisme de la musique des années 70. Dans le chant de Tommy, nous pouvons repérer quelques influences de Jim Morrison (The Doors) ou encore de Thom Yorke (Radiohead). En clair, beaucoup de sensibilité et d’émotions dans le timbre vocal du frontman. Derrière lui, son acolyte Linda Beecroft fait preuve d’une grande maîtrise sur son kit de batterie. Jamais trop en avant ni trop discrète, la batteuse insuffle une énergie presque palpable à la musique du duo. Durant tout le concert, nous baignons dans la culture hippie des 70’s et la Californie n’est jamais très loin. À voir les expressions de mes voisins, je ne pense pas être le seul à m’imaginer rouler sur l’Interstate 5 au volant d’une Buick LeSabre. Qui dit musique psychédélique, dit utilisation de multiples effets sur la guitare. Golden Animals ne déroge pas à la règle et Tommy démontre une grande connaissance technique et artistique du delay, de la wah-wah et autres effets. Toujours utilisés à bon escient, ils nappent la musique du duo d’une atmosphère à la fois classe et mystique. Au bout d’une heure de haute voltige guitaristique, Golden Animals se retire sous les vivats du public. Une très bonne performance !

FLYING EYES-20130923-004The Flying Eyes

C’est maintenant au tour de The Flying Eyes de jouer. Le quatuor va nous présenter son Stoner Rock teinté de psyché et le public est encore plus fourni que tout à l’heure. LaFLYING EYES-20130923-006 salle affiche presque complet ! Pour un lundi soir à Chambéry, c’est presque un exploit ! Surtout pour deux groupes américains qui, à priori, ne soulèvent pas les foules. Les mystères de la musique. Bref, revenons à la scène. Là encore, le fantôme du regretté Jim Morrison plane au-dessus du Brin de Zinc. Bob Dylan n’est pas loin non plus. Textes mystiques et musique hypnotisante, le tout accentué par le jeu de lumières et le réglage impeccable du son, tout est fait pour nous transporter à des kilomètres d’ici. Les spectateurs adhèrent très rapidement à la musique des Américains et certains commencent à entrer en transe. Les musiciens semblent être dans le même état, principalement le guitariste Adam Bufano qui dans un élan artistique, sortira la scie musicale pour nous jouer un solo inoubliable. Avec des compositions plus énergiques que leurs compatriotes, The Flying Eyes délivre un set assez rythmé mas pas dénué de ballades non plus. Celles-ci sont rares mais très efficaces. Le chanteur et guitariste Will Kelly maitrise son organe vocal, dont le timbre rappelle celui de Dylan, justement. Le jeu de basse très groovy de Mac Hewitt nous transperce et la technique très énergique d’Elias Mays Schutzman (nommons-le Roger) finit d’achever nos tympans. Ajoutez à cela une cohésion inébranlable et vous obtenez un groupe produisant une prestation de très haut niveau. Le concert touche à sa fin et les yeux volants reviennent pour un rappel de deux titres, avant de nous quitter pour de bon. Le public est aux anges, applaudit le groupe à s’en faire saigner les mains et il y a très vite une foule au merchandising.

Are You Stoned Inc. a encore frappé fort. Cette jeune association se débrouille toujours pour nous faire découvrir de très bons groupes. Le Brin de Zinc est plein et les spectateurs semblent ravis de leur soirée. Nos amis d’outre-Atlantique aussi car plusieurs d’entre eux vont se poser sur la terrasse, une bière à la main. Ce que je vais pas tarder à faire une fois cette chronique terminée.

Merci aux groupes, au personnel du Brin de Zinc et à l’association Are You Stoned Inc.

Je vous invite à découvrir ces groupes en cliquant sur leurs noms : The Flying Eyes, Golden Animals.

Kouni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s