God Damn + Korrosiah + Entropia, le 7 septembre 2013 à La Clé d’voute (St Etienne)

Publié: 12 septembre 2013 par metalkouni dans Lives Reports
Tags:, , , ,

Ce soir, Doh Asso organise un plateau pas piqué des hannetons avec le groupe montant God Damn. Accompagné de Mike, c’est avec un peu de retard et sous une pluie battante que nous arrivons à la salle La clé d’voute, située près du centre-ville de Saint Etienne. Le premier groupe, Entropia, vient de terminer son set et Korrosiah se prépare à monter sur les planches.

KORROSIAH-20130907-001Korrosiah

Bénéficiant d’un son clair et massif, Korrosiah nous envoie son Thrash Death sans concession en pleine poire. Le concert débute sur les chapeaux de roues et les KORROSIAH-20130907-002musiciens, très en forme, vont déployer toute leur panoplie de techniques. À commencer par les deux guitaristes Martinou et Christophe, exempts de reproches. Les solis et riffs sont variés, techniques et puissants. Musicalement parlant, le groupe se situe à un très bon niveau. C’est juste dommage que la basse et la voix de Turie ne soient pas mieux mises en valeur. En effet, il est difficile d’entendre la basse et quant à la voix, elle manque un peu de clarté. Cela dit, le set de Korrosiah est excellent et les quelques spectateurs présents (la pluie fait rouiller les métalleux, c’est bien connu) répondent favorablement à la musique de Korrosiah et se laissent entraîner par l’énergie du groupe. La formation stéphanoise envoie le pâté à chaque titre et c’est pas pour nous déplaire. Sans aller au pogo, les spectateurs s’agitent et headbang avec frénésie. Bref, une très bonne prestation pour un groupe qui semble promis à un bel avenir.

GOD DAMN-20130907-033God Damn

Quelques minutes avant leur entrée sur scène, j’ai croisé les membres de God Damn en plein échauffement dans les loges. Studieux et concentrés, ils répétaient les riffsGOD DAMN-20130907-032 qui allaient nous briser les cervicales quelques minutes plus tard. Car oui, God Damn a prévu de nous mettre en pièces. À peine installés devant nous, nous constatons que chaque membre de la formation lyonnaise dégage un énorme charisme. En premier lieu Renato, s’avérant être non seulement un très bon chanteur proche de Phil Anselmo (Pantera, Down) par le timbre de voix, mais aussi une pile électrique. Constamment en mouvement et très bavard avec le public, il attire l’attention sur lui tout en laissant ses camarades s’exprimer lors des soli ou durant les breaks bien rock n’ roll. En ajoutant à cela les tournoiements de micro, grimaces et lancer d’enfant pour faire un slam (enfin, il ne l’a pas lancé physiquement, juste fortement encouragé), on ne se lasse pas de le regarder et de l’écouter. Heureusement, God Damn n’est pas seulement qu’un bon chanteur. Chaque musicien dispose d’un bon niveau et d’une sensibilité très forte, capable de faire groover à mort chaque titre interprété. Le son est très bon etGOD DAMN-20130907-011 donne beaucoup de volume au Stoner de God Damn. Le public, rapidement acquis au groupe, ne va pas tarder à GOD DAMN-20130907-016s’exciter et les headbanging seront de mise durant tout le concert. Renato descend de scène pour séparer la foule en deux et intimera aux spectateurs de faire un wall of death à son signal. Le vocaliste compte jusqu’à quatre avant de bondir sur scène pour échapper à la vague. Le choc est violent. La musique aussi d’ailleurs et God Damn enclenche son nouveau single, l’excellent « All In« .

Peu avant la fin du set, un deuxième wall of death aura lieu mais c’est surtout l’invitation faite par Renato à un jeune garçon de l’assistance, de monter sur scène qui nous marquera. Mis à l’aise par le chanteur, le garçon sera encouragé à réaliser son tout premier slam. Saut parfaitement réussi et amorti par des spectateurs aux anges. Un groupe encore jeune mais qui montre l’assurance des plus grands. Les Lyonnais poursuivent leur route le nez dans le guidon et nous offriront un titre en bonus malgré l’heure et quitteront la scène sous un tonnerre d’applaudissements.

God Damn aura réalisé une performance de haut vol ce soir, à Saint Etienne. L’orage aura certainement eu raison des moins motivés mais la formation lyonnaise aura malgré cela tout donné devant un public (très) restreint. Tout comme Korrosiah qui aura montré un très beau potentiel.

God Damn nous a ensuite accordé quelques minutes pour une interview filmée par notre nouveau vidéaste, Trash et que vous verrez bientôt en exclusivité sur notre chaîne Youtube. En attendant, je vous invite à découvrir ce groupe au plus vite, de même que Korrosiah.

Kouni

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s