Bomb Scare Crew – Worldwide Shadow

Publié: 2 juillet 2013 par Noisyness dans Chroniques Albums
Tags:, ,

worldwide-shadowgenre : thrash/death     ©2013

On ne le répétera jamais assez mais le Thrash est loin d’être mort, les amis ! Sans parler de la vague revival qui nous assomme depuis une dizaine d’années, une poignée de groupes arrive à trouver la sauce qui permet de se démarquer, tout en apportant ses lettres de noblesse au genre. En France, dans la région d’Aix-En-Provence, les Bomb Scare Crew font partie de l’élite de cette scène Thrash/Death moderne avec certes, une renommée un peu moindre malgré deux premiers albums fort bien appréciés de la critique et des nombreux tremplins qui les ont tiré vers le haut. Un parcours respectable quand on sait en plus que non seulement, le combo a signé chez Send The Wood Music mais qu’en plus, il est partenaire de « Vision Du Monde », première ONG de parrainage d’enfants au monde.

Le ton est vite donné dès « As The Enemy Is Facing The Ground »: BSC aime les riffs tranchants et la dureté des textes de Carlo à propos de la maltraitance des enfants nous donne envie de nous plonger complètement dans l’univers du band. « The Dark Side Of The Vitruvius Man », aux accents Death avec Eric Lombard de Benighted (pas rien…) en guest et son petit clin d’œil au cri de Tom Araya sur « Angel Of Death » (constat personnel) par moments confirme cette ambition de changer le monde en foutant un gros coup de poing sur la table. « Scalps » nous oriente vers un chant français tout à fait convaincant en compagnie de Ludovic de Malmonde sur fond de Melodeath à la Dark Tranquility, sûrement un des titres les plus marquants de Worldwide Shadow avec le suivant, l’incroyable « The Heart Of The Fetish » avec sa rythmique lourde et incisive à la Exodus, avant une transformation vers des sphères atmosphériques type The Gathering avec Elodie, chanteuse des excellents Auspex et Kalisia, soit un voyage long de dix minutes qu’on ne voit absolument pas passer. Quand il ne souhaite pas envoûter l’auditeur avec des mélodies à couper le souffle, le groupe nous sort des bombes de Thrash groovy comme « Shock » et surtout « Hunting Ground » qui fait la nique à bien des morceaux des pourtant mythiques Lamb Of God. Pour finir en beauté, « Let The Heads Roll » se la joue à la Sodom avec sa rythmique en béton bien entraînante, une autre leçon de style sans jamais perdre son identité.

Sans plus attendre, le verdict : Worldwide Shadow est une baffe. Tout y est : du Thrash, du Death, du Heavy, une prod’ d’enfer, de la douleur, un chant terrible, de la diversité, du headbang, de l’enchantement. Sans déconner, ces gars-là viennent de nous montrer ce que devrait être le Metal aujourd’hui, à savoir : créatif et engagé tout en étant sincère. BSC ne ressemble finalement à aucune autre formation, préférant piocher ici-et-là pour forger une identité qui lui est propre. Énorme respect.

Noisyness.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s