Septic Flesh + Fleshgod Apocalypse + Carach Angren + The Descending au CCO (Villeurbanne) le 13/05/2013

Publié: 16 mai 2013 par elovite666 dans Lives Reports
Tags:, , , , , ,

C’est sous un soleil radieux qu’en ce lundi 13 mai, une soirée apocalyptique attend le public lyonnais dans la salle villeurbannaise du CCO. En effet, ce soir c’est Dream Factory Inc qui se jette dans l’organisation d’une date dans la belle ville de Lugdunum pour faire sortir le public. Nous aurons donc le droit aux Grecs de Septic Flesh et de The Descending, ainsi qu’aux Hollandais de Carach Angren et aux Italiens de Fleshgod Apocalypse.

The Descending

Ce sont les Athéniens de The Descending qui ont la lourde tâche de débuter la soirée. D’entrée, les Grecs nous plongent dans une ambiance obscure grâce à leur death mélodique. En effet, le quinquet envoie la sauce grâce à des guitares tranchantes et sanglantes pour le corps humain. De même, les coups de baguette de Nick Vell transpercent abondamment les moments de calme dans le jeu du groupe. De plus, le groupe possède une qualité technique instrumentale dans son jeu assez formidable pour transporter le spectateur dans un monde parallèle, où tout ne serait que dévastation et guerre. Cependant, la musique régnerait en maître incontesté sur ce monde car riffs puissants et lourdes lignes de basses seraient à la base de la fureur existant entre les peuples. Mais si cela ne suffit pas, il reste le regard noir du chanteur Jon Simvonis, présidant toute une planète en guerre sous son regard amenant le présage apocalyptique qui se déroulera par la suite.

IMG_7231 IMG_7238 IMG_7245 IMG_7250 IMG_7252

Carach Angren

La salle est maintenant légèrement plus remplie que pour les Grecs de The Descending. C’est donc au tour des Hollandais de Carach Angren de faire vibrer le CCO avec leur black symphonique. D’entrée de jeu, les Hollandais posent les bases avec une ambiance de jeu glauque. Des visages maquillés donnant un côté encore plus sombre et plus maléfique à leur musique plongent la salle en plein film d’horreur. Pour vous expliquez rapidement, installez-vous tranquillement dans votre canapé en peine nuit, éteignez les lumières et insérez un « Chucky » ou même « La Colline A Des Yeux » dans votre lecteur et montez le son. Bien, c’est la sensation que nous pouvons ressentir devant les mélodies de guitares et de clavier que propose Carach Angren. Une atmosphère palpable et étouffante que nous pourrions presque toucher grâce au chanteur Seregor qui à chaque mot, nous assène un coup de marteau pour noircir encore plus notre âme. N’accrochant pas forcément avec ce mélange étrange, il faut bien admettre que la technique de jeu est bien là et qu’il en faut pour arriver à créer une telle ambiance. Il est donc normal que les premiers pogos se mettent en formes dans le public.

IMG_7255 IMG_7290 IMG_7296

Fleshgod Apocalypse

Il est l’heure des Italiens de Fleshgod Apocalypse et du début des hostilités. Dés le départ, le groupe ne fait pas dans la dentelle en envoyant la sauce d’un coup brut dans nos pauvres corps meurtris. Mais n’est-ce pas pour cela que nous allons en concert ? Grâce à la formation, il ne faudra d’ailleurs qu’une poignée de secondes pour que le milieu de la salle se transforme en champ de bataille, sur le regard bienveillant du chanteur Tommasso Ricardi et de sa voix sombre. Les Italiens font preuve de créativité car avec un deuxième chanteur, Paolo Rossi (rien à voir avec « Tino Rossi » quoique …) à la voix d’opéra. Grâce à ce duo le groupe nous projette dans une quatrième dimension musicale que peu de groupe son capable de faire. De plus, cette dimension s’ouvre de seconde en seconde grâce aux passages mélodieux du pianiste Francesco Ferrini qui donne une touche d’envolée magistrale à la musique du groupe. Alors en toute logique, la formation gagne les faveurs du public de seconde en seconde, tout comme un président durant une campagne politique qui rallierait de nombreux électeurs à sa cause. C’est donc sous une pluie d’applaudissements que les Italiens de Fleshgod Apocalypse prennent congé du public lyonnais.

IMG_7312 IMG_7334 IMG_7359 IMG_7390

Septic Flesh

Nous voilà partis pour le nerf de la guerre, car après l’ère post apocalyptique des Italiens, c’est un combat entre le bien et le mal qui s’apprête à submerger la salle villeurbannaise. Nous sommes donc aux portes de l’enfer musical grâce à l’intro de « The Vampire From Nazareth », faisant penser à une musique de jeu vidéo. Un début de set rentre dedans pour un public aux anges, alliant puissance et technique que seuls les Grecs de Spetic Flesh sont capables de faire. Car la formation produit un death tout aussi technique de par sa rapidité et ses moments calmes. De plus, les deux types de voix utilisées, par Spiros  « Seth » Antoniou et Sotiris Vayenas, appuient encore plus sur l’instant apocalyptique qui se passe dans le CCO. En effet, le public enchaîne pogos, circles pits et wall of death de façon magistrale en se laissant porter par les douces notes des guitares grecques et des grosses frappes de Fotis  « Bernardo » Giannakopoulos. Cependant, si instrumentalement c’est carré, le seul «hic » pour ma part sont ces moments de tempo doux et lents. Mis à part cela, la formation fait preuve d’une technique fabuleuse. L’ambiance créée par le groupe entre eux et le public se fait de plus en plus oppressante alors quand vient l’heure du titre « Anubis », c’est un instant formidable grâce à des musiciens toujours à bloc et à une fosse totalement déchaînée. C’est donc sur une cadence toujours aussi élevée que Spetic Flesh envoie son dernier titre « Five-Pointed Star » en pleine face pour mettre un terme au combat entre le bien et le mal.

IMG_7424 IMG_7442 IMG_7455 IMG_7469

Encore une date française et lyonnaise de parfaite qualité avec des groupes qui se sont surpassés face un public déchaîné. Merci à Dream Factory Inc pour cette superbe soirée et vivement la prochaine.

ELOVITE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s