Face Down – The Long Lost Future

Publié: 26 avril 2013 par Noisyness dans Chroniques Albums
Tags:, ,

face downGenre : southern stoner  ©2013

Le stoner, c’est le must. Comment faire plus rock’n’roll, plus sobre, plus honnête, plus sale, plus couillu ? Dans un pays comme le nôtre où le rock ne jouit pas d’une culture fastidieuse,  savoir qu’il y traîne un paquet de groupes comme 7 Weeks , Jumping Jack, God Damn ou les « presque-parisiens » de Face Down, fait incroyablement plaisir. Parlons de ces derniers qui viennent de sortir leur premier LP The Long Lost Future après un EP remarqué,  The Runaway, experts en ce qui concerne le croisement à première vue improbable entre le stoner et le thrash metal. Sauf que bien entendu, il ne s’agit pas de thrash hyper rapide à la Kreator mais plutôt du metal groovy de Pantera, ce qui apporte une intonation aussi désertique que violente, comme si le défunt Dimebag Darrel avait pris la place de Josh Homme au sein des californiens Kyuss dans leur amour commun pour Black Sabbath. Folle image qui représente pourtant assez bien ce qu’ont à nous offrir les Face Down à travers onze morceaux aussi percutants les uns que les autres.

C’est simple, là où le groupe aurait pu se contenter de desservir une musique concentrée sur une même ambiance et des schémas identiques, il a préféré jouer dans la diversité en alternant les passages stoner (« Ony Human »; « Evil Blues » et thrash (« Kiss Of Death » et son final unique, très charmant, « N°1 Must Die ») quand ces deux ne sont pas mélangés (« Lone Ranger »; « Horse Power »; « Smoke Coat »; »Poker Time ») un peu comme God Damn à la différence que Byron (chant) possède un timbre assez particulier qui apporte une authenticité plus affirmée que les compatriotes lyonnais. Une succession de riffs inspirés et issus directement des 90’s et des guitares sèches digne des B.O de road-movies américains (l’intro de « Horse Power », « Under The Sun ») pour un rendu dont la pochette illustre à merveille le concept, comme si les Face Down ne se sentaient pas très bien dans leur peau en France et qu’il fût nécessaire d’aller s’installer dans le désert californien pour enregistrer ce disque. Sauf qu’on reconnait la patte nationale pour deux raisons que peuvent réfuter les plus conservateurs : un son propre, peut-être trop pour du stoner et un accent français qui colle une nouvelle fois aux basques, dommage.

Mais mine de rien, nous n’allons pas nous mettre à chialer pour si peu, car The Long Lost Future est un putain de disque qui fait remuer les cervicales. Du riff en furie de la première à la dernière seconde tel le ronronnement d’une Harley traversant plein gaz la route 66. Un excellent moyen de s’évader du tracas quotidien, merci aux Face Down pour cette dose sincère de rock’n’roll couillu et souhaitons leur un avenir prometteur.

Noisyness.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s