Les Sales Majestés + The Rebels Assholes + Le Réparateur au Ninaksi Kao (Lyon) le 17/04/2013

Publié: 19 avril 2013 par elovite666 dans Lives Reports
Tags:, , , ,

C’est pour la cinquième semaine consécutive que je prends la route, direction le Ninkasi Kao à Gerland. Cette fois par contre, changement de style et d’ambiance car la soirée est sous le signe du punk rock. Aujourd’hui, nous aurons le droit à un petit tour au sauna grâce à Mediatone. Vous voulez savoir pourquoi ? Disons que lorsque des groupes tels que Le Réparateur, The Rebel Assholes et Les Sales Majestés sont réunis sur une même scène, je vous laisse imaginer le bordel que cela peut produire. Donc, attachez bien votre ceinture, décollage immédiat !!!

Le Réparateur

Que dire du Réparateur, pour ceux qui ne connaissent pas : prenez un chanteur guitariste, Thibaud Ader et un batteur, Aksel Boursier, secouez le tout (faire attention à secouez bien fort), rajoutez une petite touche de folie et seulement à la fin rajoutez un stylo pour écrire les chansons. Vous obtiendrez donc le duo  Le Réparateur. Bref, pour faire simple, la formation nous offre une musique tout aussi simple, énergique, efficace et directe. On ne sent aucune complexité dans leur jeu, sauf celui de se faire plaisir et de faire rire le public. En effet, Thibaud Ader, en plus d’être chanteur, se prend pour un humoriste (enfin, essaye, mais à force ça fonctionne) en nous sortant des vannes à la ***, histoire de chauffer le public. Donc, quand il nous dit : « Le groupe de première partie est souvent meilleur que celui de tête d’affiche », dans le fond il n’a pas tout à fait tord car si le groupe fait bien son travail, le public sera chauffé à blanc pour les formations d’après. C’est ce qui se passe ce soir, avec un public se réveillant petit à petit sur le doux bruit des accords et des frappes du duo déjanté. Une fois que tout est dit, si vous en voulez plus, un conseil, allez les voir sur scène. Il est des fois où les mots ne suffisent pas à traduire et bien là c’est le cas.

IMG_3866 IMG_3873 IMG_3879 IMG_3894

The Rebel Assholes

Le temps de déménager la scène et voici que les 4 Montbéliardais débarquent devant nous. D’ailleurs il n’y a pas que les musiciens, le public s’est rapproché d’un coup et déjà nous sentons la chaleur monter. D’entrée, The Rebel Assholes envoie la sauce avec une musique plus recherchée que Le Réparateur. Cela se sent dans les riffs et solos du guitariste Jean Rem qui nous balance des passages heavy de toute beauté. Si le premier groupe était un peu simpliste et déjanté, là c’est presque la même chose à part que le quatuor est totalement barré. On sent la jeunesse faire surface, mais alors quelle expérience et quelle tonicité. En effet, la formation déroule son set sans se poser de questions, en jouant avec le public qui le leur rend extrêmement bien. Donc, quand le chanteur Jean Loose se tape un trip à la Jack Black (School of Rock) et se jette dans le public pour slamer sans prévenir, c’est tout simplement excellent.  Qui plus est, l’intensité créée par le groupe ne se relâche jamais comme si vous preniez une décharge électrique. Ici c’est la même chose, à ceci près que le courant se compose de la musique et du public. Le mélange se transforme donc en une vraie « bombe » d’énergie. Et nous ne sommes que dans les préliminaires. Car la suite va vous faire grimper au plafond.

IMG_3956 IMG_3966 IMG_3971 IMG_3976 IMG_4006

Les Sales Majestés

D’ailleurs, nous arrivons aux choses sérieuses. Juste le temps de vous laisser boire un verre. C’est bon ? On y retourne. Mesdames et Messieurs, veuillez bien attacher votre ceinture, nous allons entrer dans une zone de turbulence qui ne prendra fin, d’après la météo de ce soir, que dans 1h30. Les Sales Majestés font leur entrée. Direct, c’est l’effervescence parmi le public et le Ninkasi Kao entier va se transformer en un pogo géant. Petite explication : à peine les cinq Parisiens ne commencent à envoyer leur punk rock dans nos oreilles que la foule se met en transe en l’espace d’un millième de seconde. Imaginez la misère pour les pauvres photographes en bas ! Ouf, il y a un balcon, nous pourrons assister à ce carnage tranquillement. Mais je m’égare, désolé. Revenons un peu à ce qui se passe sur scène. La formation enchaîne titre sur titre avec une aisance géniale. Les mots du chanteur Arno Futur fusent de part et d’autre de la salle pour atteindre le public et le faire entrer dans une folie passagère démentielle. Ça fonctionne très bien.  Et la chaleur monte de plus en plus, si bien que le Ninkasi Kao va se transformer en gros sauna. C’est dans une ambiance étouffante et délirante que nous nous apprêtons à vivre un moment aussi extraordinaire, car l’entrain du groupe et l’énergie est toujours là. Ceci même avec 26 ans d’existence. Effectivement, sur scène les Parisiens donnent l’impression de jouer pour la première fois tellement on sent une joie de vivre exceptionnelle. Des personnes montent sur scène pour se jeter dans la foule et même Arno Futur slamera à plusieurs reprises sur ce public en délire. Ses quatre compères jouent à la perfection mais dommage qu’il n’y ait que le bassiste Vlad, en plus du chanteur qui se déplace tandis que les deux guitaristes restent légèrement dans l’« ombre ». Mais qu’importe, le résultat est significatif puisque le concert une parfaite réussite. Alors quand vient l’annonce du dernier titre, c’est le moment d’envahir la scène. Les Lyonnais ne se feront pas prier deux fois pour grimper et faire la fête avec ce groupe fabuleux.

IMG_4059 IMG_4061 IMG_4072 IMG_4073 IMG_4097 IMG_4122 IMG_4128 IMG_4152 IMG_4189 IMG_4206

Il est 23h30 quand la musique s’arrête et laisse sortir un public bien fatigué par cette soirée. Ce fut juste une découverte magistrale pour ma part. MERCI aux trois formations pour ce que nous avons vécu aujourd’hui. Félicitations à toute l’équipe de Médiatone pour ce merveilleux moment. Vivement la prochaine.

ELOVITE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s