LIES – From The Ashes Of Our World

Publié: 8 avril 2013 par Noisyness dans Chroniques Albums
Tags:, , ,

0887845586766_600Genre: néo-metal, le vrai!             ©2013

Il faut oser, José. Sortir un album de néo-metal chez SendTheWoodMusic dix ans après le déclin du genre relève soit d’un niveau de naïveté jamais atteint, soit d’une volonté audacieuse de rendre hommage à cette musique noble native de la Californie des années 90 par le génie de KoRn, Fear Factory ou Deftones. Ainsi pour couronner cette oeuvre qui ne manque pas de nourrir les a priori  juste par son étiquette « néo », il faut savoir que le trio LIES est originaire de Lyon, d’autant plus que la scène néo française (1998-2005) a davantage été marquée par le chant francophone (Watcha, Pleymo, Eths, Tripod, Enhancer, MyPollux, Sidilarsen, Unswabbed…bon, stop! ) que par les formations anglophones.

Heureusement par pure crise de conscience, on reste professionnel en prenant le temps d’écouter ce que nos amis ont à proposer, de plus que le premier titre « Somewhere » fait office d’entrée en matière solide avec une formule « couplet vénère/refrain mélodique » réitérée tout au long de l’album. En gros, un pur album de metal alternatif, assez proche des albums d’Adema de la période Mark Chavez (« Deal With It », « Anger », « Feel Sick » ou la semi-ballade type « The Loss » parmi les plus évidentes) et de la plupart des groupes de néo qui se refusaient au chant hip-hop bien que LIES se soit fait connaître avec « Until I Die » (ne figure pas sur l’album) en compagnie du formidable MC Lord Nelson, chanteur principal des maîtres du rap metal (avis purement personnel) Stuck Mojo depuis 2005. Alors certes, tout n’est pas parfait, ne serait-ce le chant de Ben encore trop emprunté de notre horrible accent français, mais qui ne l’empêche pas de chanter juste, et les riffs de Seb, s’ils sont bien efficaces, sont tout ce qu’il y a de plus  basique, autrement, on peut saluer le couple basse/batterie qui constitue une assise rythmique n’ayant rien à envier aux homologues ricains.

Le groupe a de la chance pour cette fois car nous ne sommes pas ingrats envers ce genre de prise de risque. Nous connaissons bien le néo, ayant partagé notre adolescence avec lui, mais c’est bien là que l’étau se resserre pour LIES car From The Ashes Of Our World est destiné aux nostalgiques et à personne d’autre. Surement pas révolutionnaire mais pas du tout à côté de la plaque non plus, et c’est bien là tout l’intérêt de les défendre.

Noisyness.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s