Tremplin Stone Rising Festival: Collapse + Qasar + Oui-Sabotage + Space Fister au Brin de Zinc (Chambéry) le 07/03/2013

Publié: 14 mars 2013 par elovite666 dans Lives Reports

C’est jeudi soir que se déroule la troisième soirée soutien du Stone Rising Festival au Brin de Zinc. Vous l’aurez compris, votre serviteur est devenu un fan invétéré de cette salle mythique et vous mangez du Brin de Zinc à toutes les sauces. Bon sérieusement, fini de rire. Ce tremplin est un moment important pour l’organisation du festival qui se tiendra du 12 au 13 avril prochain à Oullins, puisque le vainqueur sera invité pour ouvrir le festival. C’est donc en compagnie d’Are You Stoned inc. et de l’association Stoned Box que nous passerons la soirée.

Comme aujourd’hui est un jour spécial pour les 4 formations présentes à Chambéry et pour ne défavoriser personne, un tirage au sort a été effectué au préalable pour l’ordre de passage. Nous aurons le droit à Collapse, Qasar, Oui-Sabotage et Space Fister. Mais pour que tout se passe bien, il faut aussi un jury (dont je ferais parti) pour élire le groupe qui aura l’honneur de venir jouer au Stone Rising Festival. Mais pas que, car ce soir 2 invitations seront offertes au groupe. Cependant, je vous en parlerais un peu plus loin. Il faut bien laisser un peu de suspens.

Collapse

Il est 21h30 quand le tremplin débute. C’est donc à Collapse d’envoyer la sauce pendant 30 minutes pour convaincre le jury ainsi que les spectateurs présents qui eux aussi ont le droit de voter. En effet, le groupe ayant le plus de voix aura la chance d’ouvrir pour Loading Data le 11 avril prochain au Brin de Zinc. Allez, retour au direct. Comme dit juste au-dessus, le public aura le droit au trio grenoblois Collapse. Le groupe démarre sur les chapeaux de roue et enchaîne les morceaux avec un entrain terrible. Les 3 Grenoblois se lâchent et nous sentons dans leur style rock stoner de bons passages de Karma To Burn au vu de l’énergie que met Collapse sur scène. Malgré un set calé et sans anicroche, un petit bémol rentre en considération et à mon sens pas un des moindre. La communication avec le public qui sera et restera inexistante durant 30 minutes. Dommage que le groupe n’est pas travaillé dessus, car on sent une certaine assurance dans la façon de couvrir l’espace scénique ainsi que leurs morceaux qui ont du être vus et revus en studio. Enfin, ce qui est fait est fait. Côté technique par contre la maturité ressort grâce notamment à Seb le guitariste qui donne le ton à ses 2 compères à la batterie et à la basse. La fin arrive comme le début est arrivé aussi direct et rapide.

IMG_9718 IMG_9731 IMG_9744 IMG_9751

Une prestation correcte, mais sans véritablement de claque. Pour faire un choix, il faut attendre les 3 prochains.

Qasar

Aussitôt dit, aussitôt fait après un changement de plateau d’environ 15 minutes, nous voici en présence du groupe Qasar. La formation est très particulière, même très particulière. L’accoutrement années 70 rappelle très vite les Suédois Dean Allen Foyd vu 2 jours avant dans cette salle. Cependant, le groupe ne produit pas du tout l’effet des Suédois, car leur musique sans beaucoup d’envergure ne donne pas l’élan que le groupe pourrait avoir. C’est vraiment dommage puisque l’on sent un potentiel dans leur jeu, mais ce soir manifestement il ne se passe rien. De plus, avec un clavier délaissé pendant les trois quarts du set, le choix ne se porte pas totalement en leur faveur. En effet, les titres sont pour ma part plats et sans effet, par contre les lumières types psychédéliques sont superbement bien trouvées. Car elles retranscrivent bien le ton du jeu de Qasar. Par contre côté technique, le vu et revu apparaît sauf quand le claviériste fait son entrée donnant tout de suite une plus grande dimension. Vous aurez donc certainement compris que la prestation de Qasar laisse à désirer. Vous serez surpris, mais attendez la fin.

IMG_9758 IMG_9766 IMG_9770 IMG_9784

Oui-Sabotage

C’est le moment d’attaquer le troisième groupe de la soirée et, grosse surprise, il y a une touche féminine sur la scène puisque la bassiste est une jeune femme ravissante. La formation grenobloise évolue dans un style rock, oscillant à la fois à travers le monde psychédélique avec une touche rock and roll. Toutefois, on sent que le groupe à du mal à se lâcher complètement. De plus, par rapport à Collapse et à Qasar, Oui-Sabotage semble un peu dépassé et les Grenoblois n’ont pas l’air d’être à l’aise sur cette scène. Cet effet est produit par un manque de cohésion au sein de l’équipe. C’est dommage, car avec plus d’entrain et de tonicité, le groupe prendrait surement plaisir à jouer devant. Mais il est vrai que jouer dans un cocon en répétition et face un public, ce n’est pas tout à fait la même sensation (tout comme un sportif de haut niveau qui après avoir évolué qu’à l’entrainement se retrouve devant des milliers de spectateurs). Nous avons donc un peu cette sensation face à Oui-Sabotage. Tout de même, dommage de ressentir cela alors que le groupe possède à mon humble avis le moyen de faire mieux. En effet, à l’écoute le début n’a pas l’air mal mais au fil des minutes, le manque de cohésion fait son apparition et produit une lassitude pesante sur le public et sur les musiciens. Vous l’aurez compris, un set de 30 minutes en demi-teinte qui ne laissera pas une trace fabuleuse dans les esprits.

IMG_9793 IMG_9822IMG_9796 IMG_9812

Donc, après 3 groupes de passés, si je devais arrêter mon classement, ce serait Collapse, Qasar et Oui-Sabotage. Mais il en reste un.

Space Fister

Nous voici dans la dernière ligne droite du marathon du tremplin du Stone Rising Festival avec pour conclure cette soirée, Space Fister. Pour les personnes déjà présentes, elle se rappelleront que le groupe était venu jouer pour la première soirée soutient, le 16 janvier 2013. Ils avaient déjà conquis de nombreuses personnes. Vont-ils pouvoir faire de même ce soir ? Nous allons le voir dans quelques instants. Encore deux ou trois petits réglages et le trio dynamique de Space Fister fait à nouveau péter les watts du Brin de Zinc. Nous sommes repartis pour 30 minutes de stoner puissant et efficace à la sauce suisso-savoyarde. Tout comme deux mois auparavant, la formation déverse à vitesse grand V leur speed stoner sur le public chambérien. De plus, on retrouve Clément (basse/voix) en très bonne forme bougeant dans tous les sens et avec ses mimiques habituelles ne laissant pas indifférents. Quant à Léo, le batteur du groupe qui nous déverse toute la puissance dans les peaux de sa batterie que la pauvre doit en souffrir (mais c’est ça qui est bon). Robin, quant à lui, nous offre des pauses guitaristiques superbes. De nouveau, on sent la salle revivre après un Oui-Sabotage un peu en retrait. Le public est à fond ne lâchant rien ce qui doit donner aux 3 compères encore plus envie d’envoyer au maximum. Cependant à trop en faire, on en casse une corde de basse, mais qu’à cela ne tienne, ce n’est pas ça qui va arrêter les Space Fisters. D’une énergie peu commune, le set défile vite, trop vite au grand désespoir du public. Par contre, ce qui est peut-être dommage sur leurs 30 minutes, à l’inverse de Collapse, est de trop parler. Mais on ne pourra pas leur enlever qu’ils créent une osmose entre eux et les spectateurs, ce que les 3 autres ne sont pas parvenus à faire.

Un set génial avec des petits couacs, mais c’est ça le live.

IMG_9838 IMG_9839 IMG_9860 IMG_9866

Voici venue l’heure du verdict tant attendu par le public et les groupes. En effet, après un long et périlleux débat entre les membres du jury. Il est maintenant temps d’annoncer le vainqueur ainsi que le prix du public. Petit rappel, le vainqueur aura l’honneur de venir jouer au Stone Rising Festival les 12 et 13 avril prochain à Oullins au Clacson. Roulement de tambours… Pour vous, qui mérite d’être le premier ? Vous ne savez pas. Réponse : les heureux vainqueurs du tremplin sont Space Fisters. Mais comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, le prix du public se voit décerné à Qasar. La formation aura l’honneur d’ouvrir pour Loading Data le 11 avril au Brin de Zinc.

Super soirée en compagnie de toute l’équipe d’Are You Stoned Inc ainsi que de l’Asso Stoned Box, pour ce splendide moment et vivement les prochains.

Pour Découvrir les groupes: Space Fister , Collapse ; Oui-Sabotage ; Qasar

ELOVITE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s