Born From Pain + Do or Die + Lokurah + Red Mourning + Purify @ Le Klub, Paris le 24 janvier 2013

Publié: 29 janvier 2013 par Eladan dans Lives Reports
Tags:, , , , ,

C’était une grosse soirée qui s’annonçait et l’affiche était très alléchante : Born From Pain, Do Or Die, Lokurah, Red Mourning et Purify. Et tout ça le même soir au Klub ! Comment louper ça ?

Purify

20130124 Purify

C’est avec un peu de retard, dû à un batteur tributaire des transports si on en croit ce qui se dit, que Purify entame la soirée.

Un metal énergique et carré, le tout mené par B (non, ce n’est pas une erreur, c’est bien « B ») qui court d’un bout à l’autre de la petite scène du klub en assurant un chant hardcore de qualité.

Bien que peu nombreux au départ, le public commence peu a peu à remplir la salle. Le Klub se réchauffe petit à petit et l’ambiance est au rendez-vous. Bien qu’un peu en retrait au début, les musiciens, M, N, I et A prennent vite de l’assurance et nous offrent un jeu de scène à l’image de leur musique : violent et énergique.

Purify terminent leur set devant une salle comble et comblée. Je ne peux que vous recommander chaudement d’aller les écouter et j’espère pouvoir les voir sur une scène assez grande pour laisser à B la place de se défouler.

20130124 Purify 20130124 Purify 20130124 Purify

Red Mourning

20130124 Red Mourning

Débarquent ensuite les Red Mourning. Et quand je parle de débarquer, c’est un vrai débarquement :

instruments bien sur, mais aussi lumières. On voit que le groupe cherche à nous offrir un spectacle sans défauts, bien éclairé et même agrémenté de petites bougies partout au fond de la scène.

Une fois l’installation terminée, le groupe entre en scène avec une courte intro, très old school, qui n’a rien à voir avec du métal mais qui déverse une bonne ambiance dans la salle (Un bout de « Red Morning Light » de Kings Of Leon si je ne me trompe pas).

Apres cette intro de bonne humeur, les Red Mournings envoient tout de suite la sauce avec Come to Bury. Le ton est donné : le groupe a de l’énergie à revendre ! Derrière ses fûts, Aurélien se fait remarquer par ses headbangs à répétition, un véritable show à lui tout seul. Sébastien et Romaric, respectivement à la basse et à la guitare, dispersent une musique énergique et puissante. Mais si le groupe nous donne une excellente prestation, c’est en grande partie à Hoog qu’il le doit. Ce dernier assure son rôle de front man à cent pour cent, et l’on peut dire que son sourire est communicatif. Sa voix, oscillant entre grunt et chant clair, nous plonge dans cet univers particulier qu’est Red Mourning : Du bon blues-metalcore bien lourd, une voix particulière mais en rien désagréable, des solos de guitare et… des solos d’harmonica ! Et oui, c’est aussi la particularité du groupe, une singularité aussi inattendue qu’appréciable.

Le groupe termine son concert avec « Faulkner’s Past », un morceau qui vient magnifiquement conclure le concert par sa violence bluesy. Une très belle prestation donc, à revoir !

20130124 Red Mourning 20130124 Red Mourning 20130124 Red Mourning 20130124 Red Mourning 20130124 Red Mourning

Setlist:

  • Intro
  • Come To Bury
  • One Step Away
  • Pregnant with Promise
  • Twenty Pages
  • The Sound Of Flies
  • Rolling Thunder
  • Faulkner’s Past

Lokurah

20130124 LokurahAprès un court changement de plateau, ce sont les Lokurah qui investissent la petite scène du Klub. Et visiblement, leurs fans sont au rendez-vous et se massent devant la scène.

C’est sur la guitare acoustique de « From 10 PM to 1 AM » que le groupe entre en scène. Puis, les Lokurah enchaînent sans transition sur l’un de leurs titres les plus emblématiques : « The Time To Do Better ». On est tout de suite dans l’ambiance, après un peu moins de six mois sans monter sur scène, les Parisiens renouent efficacement avec leur public. Julien, au chant, nous envoie dans les profondeurs de leur folie et occupe le devant de la scène avec aisance. PJ et Loïc, respectivement à la basse et à la guitare, ne restent pas en retrait pour autant et offrent un show aussi énergique que leur musique. Le public n’est pas en reste non plus et les premiers rangs ont tendance à se transformer en barrière de headbang.

Les Lokurah nous délectent de leur « Uncompromising Metal » pour le plus grand bonheur d’un Klub surchauffé. On retiendra particulièrement « Beyond The Pain » et son refrain accrocheur qui était repris en cœur par les premiers rangs.

Le groupe termine en beauté sur « Bleed » en donnant toute leur énergie dans ce dernier morceau.

20130124 Lokurah 20130124 Lokurah 20130124 Lokurah 20130124 Lokurah

Setlist:

  • From 10 PM to  AM (intro)
  • The Time To Do Better
  • My Own Death
  • An Ordinary Psychopath
  • Salvation
  • Beyond The Pain
  • The Perfect Path To Crime
  • Cadaver 9
  • Irradiated
  • Against The Stream
  • Bleed

Do Or Die

20130124 Do Or DieÀ peine les Lokurah ont-ils terminé que l’on nous annonce que les Do Or Die commencent à jouer dans la salle du haut et c’est donc sans transition que le public est invité à monter pour les voir jouer.

Que dire de Do Or Die ?

Ce sont six personnes qui se tassent tant bien que mal sur la « grande » scène du haut : un batteur, un bassiste, deux guitaristes et deux chanteurs. Chris et Stéphane se relayent au chant mélangeant leurs chants gutturaux à la fois proches et complémentaire. Et l’ensemble semble opérer ce soir, devant un public qui pogotte joyeusement devant la scène.

C’est en tout cas ce que j’ai vu sur les dernières chansons, ayant loupé le début de leur set pour cause d’interview de Lokurah.

Les Belges ont en tout cas enflammé le Klub et je ne doute pas que beaucoup soient prêts à remettre ça dès qu’ils repasseront par la capitale.

_MG_8649 20130124 Do Or Die 20130124 Do Or Die 20130124 Do Or Die

Born From Pain

_MG_8701C’est au tour des Allemands de Born From Pain d’occuper la scène après un changement de plateau assez long. Les premières notes de leur intro font penser à du Ministry avant de se transformer en son techno. Décidément, on aura eu le droit aux intros les plus déroutantes possibles ce soir.

La musique de Born From Pain est composée de guitares saccadées, de batterie donnant de la double pédale à cœur joie et d’un chant oscillant entre le presque parlé et le grunt bien gras. Le groupe assure mais l’heure tardive et les derniers transports en communs commencent à vider la salle. C’est dommage par ce que nos amis d’outre Rhin ont de l’énergie à revendre, il faudra attendre la troisième chanson pour que le public se remobilise.

La seule chose que j’aurais à reprocher aux Born From Pain ce soir, c’est malheureusement  de jouer à l’heure des derniers transports. C’est donc sur « American Treason », une chanson bien pêchue qui a maltraité les cervicales de bon nombre de personnes dans le public que je dois quitter le concert.

_MG_8652_MG_8671 Sans titre-1

Setlist :

  • Change or Die
  • Rise or Die
  • Death and The City
  • American Treason
  • Final Nail
  • Heartbeat
  • State of Mind
  • The New Hate
  • Sons of a Dying World
  • Black Gold
  • The Hydra
  • Stop at Nothing

Même si la soirée était un peu disproportionnée pour un soir de semaine, le Klub nous a encore offert un très bon concert avec des groupes dont il est difficile de ne pas apprécier les performances.

Merci à toute l’équipe de du Klub et du Black Dog pour ce concert. En attendant le prochain avec impatience.

Eladan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s