Entombed + SOD au Ninkasi Kafé (Lyon) le 04/11/2012

Publié: 8 novembre 2012 par elovite666 dans Lives Reports

 C’est par une pluie torrentielle, en ce Dimanche 4 Novembre, avec une température plus digne d’un mois d’octobre (quand on pense qu’une semaine en arrière, il neigeait et -4 au thermomètre, c’est de la folie) que nous prenons tous la route direction Lyon, pour le Ninkasi Kafé. Car dû au manque de prévente le groupe qui devait jouer dans cette belle salle du Kao, se voit annuler la date par Base Prod mais heureusement le Ninkasi a décidé généreusement de reprendre cette date. Quand nous avons tous appris ça il y a une semaine, on s’est dit « là ca va être blindé ! « , vous allez très vite comprendre pourquoi. En effet, pour cette soirée Death, nul autre que les suédois d’Entombed ainsi que les suisses de SOD seront présents pour notre plus grand bonheur.

SOD

Il nous aura tous fallu attendre le début du show pour être sûr que SOD (Science Of Disorder) avait bien pris place  sur scène et n’avait pas fait faux bon à Entombed. Le premier à monter sur scène est Stéphane, qui n’est autre que le fondateur du groupe. Cependant, pour des personnes ne le connaissant pas au premier regard nous pourrions penser : « tiens un nouveau joueur de l’équipe de France de rugby ». Il fût rejoint rapidement par les autres membres. La nouvelle front woman, Gabi, fraîchement arrivée dans le groupe, prend place devant nous et à la grande surprise ce petit bout de femme à une voix totalement démente, qui n’a rien à envier aux voix Death masculine. En effet, de part son gabarit, elle  pourrait faire rougir de nombreux chanteurs. Jusqu’à ce que le guitariste aux allures des îles tropicales prenne la parole pour « Ça va Lyon ? », je ne savais pas d’où ils étaient ? C’est à ce moment que je comprends qu’ils sont Suisses de la partie francophone et la miss nous dira même « nous sommes de Suisse, Lausanne ». Le groupe tient la route est on sent déjà une certaine cohésion sur scène malgré la place minuscule. Un set de près de 45 minutes de bonheur, car le groupe très pro, a fait des poses sympas pour les photographes. Cool un groupe qui s’éclate comme ça mettant une ambiance magnifique. Juste avant de quitter la scène, Gabi nous demandera de poser pour eux  pour un petit souvenir : « c’est pour montrer au petit Suisse ce qu’est le public français ».

  1. Spiritual End
  2. Symbolic Immortality
  3. Let Me Bleed
  4. Dead Walking Son
  5. Cut Throat
  6. The Storm
  7. Tale For Children
  8. War
  9. Versus
  10. Fallen Angel

Entombed

Quand Entombed arrive sur scène, le Ninkasi Kafé est archi plein, les barmens n’ont peut être jamais vu leur bar avec temps de monde. Les suédois auraient dû jouer au Kao mais manque de prévente. Cependant, pour venir jouer sur cette scène et offrir un concert gratuit au public, c’est dire qu’ils avaient envie de le faire ce show à Lyon. Dès les premières notes, le gros son Death « suédois » rempli la salle et si les pogos ont eu du mal à démarrer pour SOD, ici ils ne tarderont pas à faire leur apparitions.  En attendant, certains seront en mode « pépé » pour voir le show, au fond de la salle des tables fixées au mur font office de banc. Ce qui m’arrivera, après le rappel pour profiter de la fin du set. Devant nous, les Suédois ont une énergie telle que l’on a l’impression qu’ils ne s’arrêteront jamais mais par moment le chanteur Lars-Göran Petrov donne des signes de fatigue (peut-être est-il malade, ou autre chose…ceci est une autre histoire). Ce qui ne l’empêche pas d’être au taquet et de ne rien lâcher. Le bassiste viendra offrir des bières au premier rang régulièrement une à une et pour finir en amenant le plateau, c’est plus rapide. Nous avons le droit de la part du groupe pour être venu les voir si nombreux. « Normal » diront quelques personnes, « c’est gratuit, alors faut pas louper » . Avec des raisonnements comme ça, il y aura bientôt plus de concerts sur Lyon et nous devrons tous monter à Paris.  Heureusement, Entombed s’en fiche pas mal et s’en donne à cœur joie avec une double pédale très présente (du Death quoi) et des solis  magistraux. Quant à la fin du set, c’est avec une grande envie que nous reviendrons, car généralement un groupe de cette ancienneté aurait annulé.

(Roky Erickson cover)

Ce fût un concert magnifique, devant presque 300 personnes (peut-être plus) avec une superbe ambiance. Deux groupes, ultra performants, qui nous ont donné du plaisir musical. Dommage, qu’ils n’aient pas pu se produire sur la scène du Kao. En espérant que la prochaine fois cela se passera autrement. Merci au Ninkasi d’avoir repris cette date.

ELOVITE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s