Kreator – Phantom Antichrist

Publié: 4 novembre 2012 par Noisyness dans Chroniques Albums

Genre: thrash metal                   ©2012

« Unis dans la haine, ton Paradis sera mon Enfer »

Kreator, un nom qui résonne sur les terres du Thrash Metal allemand depuis presque trente ans. Un groupe dont l’identité est propre et ce malgré une rage intense mais qui se fond parfaitement dans cet univers bien défini. Et c’est ce qui les différencie de ses comparses teutons, un mélange savamment dosé entre l’énergie brute du Thrash Metal et la certaine profondeur des textes qui s’accroit sur chaque album.
En premier lieu, rien ne les différenciait de Sodom ou Destruction sur un Endless Pain qui, fier de l’animosité du contenu tant musical que textuel, les propulsa sur le devant de la scène germanique. Les albums suivants se suivent dans une imagerie similaire jusqu’aux temps de l’expérimentation avec une « tétralogie expérimentale » révélant de nouvelles influences sur un côté industriel, n’oublions pas que Kreator s’est formé dans la région de la Ruhr, berceau de la musique industrielle allemande.  Renewal, Cause for Conflict et Outcast reçoivent un accueil tantôt positif et tantôt mitigé jusqu’à la nette division à la sortie de Endorama qui poussent l’expérimentation jusqu’à la limite en introduisant des influences des atmosphères de la musique gothique, album ingénieux mais incompris. Revenant à leur début avec Violent Revolution et jusqu’à Hordes of Chaos, la bande à Petrozza relève la tête et touche un nouveau public par l’utilisation plus mélodique de la guitare jusqu’à leur sortie de 2012, Phantom Antichrist.

Sous la houlette de Jens Bogren, c’est en Suède que le groupe compose cet album et quand on sait que ce même sieur Bogren qui signa de nombreux albums de Opeth, Katatonia ou Paradise Lost on pouvait s’attendre à un certain virage de la part du groupe.
Petrozza aime les introductions bien ficelées, c’est ici chose faite avec une montée progressive en puissance jusqu’à l’explosion du titre éponyme qui révèle le contenu de l’album, rapide et puissant soutenu par des mélodies assez typiques, ma petite parenthèse sur ces mélodies qui rappellent la « swedish touch » de nombres de groupes de Death Mélodique doublé à la patte « kreatrice », les titres se suive de manière suffisamment légère et peu agressive par l’emploi de passages introductifs sur une bonne partie de l’ensemble avec un équilibre sur la durée de chaque titres.
Mention pour les titres « From Flood into Fire » avec son refrain fédérateur, « United in Hate » et son introduction acoustique, « Until our Paths cross Again » qui conclue en beauté cet album et bien entendu le titre éponyme qui délivre une puissance mélodique à se décrocher les cervicales.
Une autre mention portée sur l’aspect visuel global, que ce soit pour l’édition simple ou double CD, cette dernière comportant un DVD bonus avec un live du Wacken 2008 et 2011, toutes deux différentes et pourtant si ressemblantes par le ressenti.

Ainsi, avec ce nouvel opus, Kreator montre encore son goût  pour sortir un peu des sentiers en nous proposant un son moderne lié à une densité musicale par laquelle ils sont reconnus. Un album qui pourrait plaire facilement à un public adepte des sonorités actuelles en matière de mélodies métalliques, qui les pousserait alors à se pencher sur le reste de leur discographie, si riche en influences et en thématique si chères à Mille Petrozza, grand admirateur des écrits de Kafka sur l’ autodestruction de l’être.Toutefois, il se pourrait bien que Phantom Antichrist divise une nouvelle fois car l’apport d’une touche plus moderne est peu déstabilisante au premier abord et demande une écoute plus approfondie. Et en citant les mots sur l’album Endorama, ce que souhaite peut être Kreator avec cette nouvelle offrande, c’est « l’Arrivée de l’Age d’Or pour tous ».

Abfors.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s