Anathema + Astra au Club Transbordeur (Villeurbanne) le 29/10/2012

Publié: 4 novembre 2012 par Noisyness dans Lives Reports

C’est en cette journée glaciale du 29 octobre (eh oui, faut s’y faire l’hiver est arrivé « très » pressé) que les formations Anathema et Astra ont décidé de s’arrêter dans notre belle ville de Lyon. Le terrain de jeu sera pour cette occasion la scène du Transbordeur. C’est vers 19h, que les portes s’ouvrent laissant rentrer les spectateurs impatient de retrouver la chaleur du bonne salle de concert. C’est avec stupeur, que nous constatons que la soirée ne s’effectuera  pas dans la grande salle mais sur la scène du Club Transbo. Pour les habitués, Iced Earth (novembre 2011) et Paradise Lost (mai 2012) avaient aussi joué sur cette scène et l’ambiance avait été au rendez-vous, pourquoi n’en serait-il pas pareil ce soir ? Maintenant il ne reste plus qu’à attendre.

Astra

C’est le groupe Américains Astra qui ouvre le bal. Les 5 musiciens Californiens font preuve d’une énergie débordante ainsi que d’une grande maturité avec un rock progressif Old School type année 70, rappelant à certain moment du bon vieux Pink Floyd (au moins ça annonce la soirée). Le style de jeu et la tenue vestimentaire font penser aux années « Peace and Love ». Si bien que  j’en arrive à me demander ce qu’ils consomment pour jouer (ça doit vraiment être de la bonne), et il ne manque plus que les colliers pour vraiment remonter le temps. En effet, un décor en plus aurait été le bienvenu pour rappeler à certains les années hippies. Heureusement  l’éclairage de la scène permet  de se mettre rapidement dans l’ambiance de ce rock psychédélique. En effet, car malgré le fait que le public soit assez très statique, on sent que les américains se font plaisirs et sont heureux d’être sur scène. De plus au fur et à mesure, que le set avance, la musique envoûtante commence petit à petit à nous transporter sur un nuage. Certains, sont même installer tranquillement sur les marches des escaliers pour profiter pleinement  de la vue et en prendre plein les oreilles. C’est après, environ 1 heure de show que le groupe libère la place à Anathema.

Anathema

Quelques coups de nettoyage à l’aspirateur plus tard et les Britanniques de Anathema font leur entrée. Malgré le fait, que la salle ne soit pas remplie, des personnes jusqu’à présent en retrait s’avancent et nous nous retrouvons agglutiné les uns aux autres. A peine les musiciens arrivent-ils que l’ambiance monte d’un cran car le public est venu pour eux. Dès les premières notes, le groupe montre une grande maturité dans son jeu se qui va se révéler exact tout le reste du show. Il y a une certaine osmose au sein de la formation pour cause composé par les 3 frères Cavagnah et la famille Douglas. C’est assez génial de voir un groupe familial de ce niveau. D’ailleurs Vincent et Danny le montre en s’éclatant à se donner des cours de français réciproque (bien sûr avec un accent british).Ils  sont heureux d’être présent à Lyon et n’hésitent pas à nous dire en français que « vous êtes le meilleur public en France sur la tournée ». Certaines chansons seront même reprises en chœur par le public. Cependant, si nous sommes loin de la musique doom et death que proposait le groupe au début de sa carrière. La formation offrira quelques morceaux un peu plus « violents » (« closer », « wings of god »…), permettant aux adeptes du headbang présent dans la salle de pouvoir en profiter. J’avoue qu’il m’aura fallu un petit moment pour me mettre totalement dans le bain. Mais il est vrai, qu’un concert calme fait du bien de temps en temps (eh oui je suis plutôt adeptes des gros riffs). Cependant quand on a de la chance de voir un groupe de ce niveau près de chez soi, il faut sauter sur l’occasion. En espérant, que la prochaine fois se sera dans la grande salle. Environ 2 heures plus tard, le groupe toujours aussi en forme prend congé de nous après un rappel de près de 10 minutes.

Ce fût une soirée très enrichissante musicalement avec deux groupes très professionnels, qui malgré le peu de place que procurait la scène pour se produire, n’ont pas hésité à avoir le sourire et à faire participer le public. Ce qui prouve, que cette salle du Club Transbo tient ses promesses car l’ambiance est à chaque fois excellente. Un grand bravo à Base Prod pour cette soirée formidable.

Anathema (set list)
•  Untouchable, Part 1
•  Untouchable, Part 2
•  Thin Air
•  Dreaming Light
•  Everything
•  Deep
•  Emotional Winter
•  Wings of God
•  A Simple Mistake
•  Lightning Song
•  The Storm Before the Calm
•  The Beginning and the End
•  Universal
•  Closer
•  A Natural Disaster
•  Flying
•  Encore:
•  Internal Landscapes
•  One Last Goodbye
•  Fragile Dreams

Elovite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s